Institut des hautes études en développement et aménagement et des territoires en Europe




Accueil > Cycle de formation > Cycles 2007-2016 > Cycle 2014 > Ateliers 2014


Ateliers 2014

Territoires peu denses, métropole et santé, expérience transfrontalière


Programmes des ateliers

Santé et métropoles_Marseille_Atelier_2014_Programme
Zones à faible densité et développement économique_Limousin_Atelier_2014_Programme
Le transfrontalier du point de vue des habitants_Lorraine et Luxembourg_Atelier_2014_Programme

Peut-on parler de stratégie de développement économique dans les territoires peu denses ?

Et, quel rôle pour les différentes composantes de la sphère publique, notamment l’État ?

Le cas du Limousin. Ce travail a été commandité par la DREAL Limousin. Il a été réalisé par un groupe d’auditeurs du cycle 2014 de l’Institut des Hautes Etudes en Développement et en Aménagement du Territoire en Europe (IHEDATE), après deux journées d’immersion sur ce territoire.


Métropole et Santé

Comment organiser la santé au sein de ces nouvelles entités que seront demain les métropoles, dans quelle mesure celles-ci peuvent-elles s’emparer de cet enjeu ? Comment penser la santé, au-delà d’une réponse aux dysfonctionnements du corps, dans une approche globale de celle-ci ? Quelles politiques publiques imaginer dans ce sens ?


De la Lorraine au Luxembourg, une expérience transfrontalière

Habiter dans un pays et travailler dans un autre pays constitue une réalité pour 200 000 habitants de la Grande Région (Sarre, Rhénanie Palatinat, Luxembourg, Wallonnie, Lorraine). Le Luxembourg constitue aujourd’hui le principal pôle d’attractivité des travailleurs frontaliers de la Grande Région : venant de France, de Belgique et d’Allemagne, les frontaliers représentent près de 44% des salariés travaillant au Luxembourg en 2010. En Lorraine, plus de 82 000 personnes (un actif occupé sur 11) travaillent à l’étranger, principalement au Luxembourg et en Sarre. Il est proposé de se concentrer sur les relations
Lorraine-Luxembourg, du point de vue des habitants d’abord, et du point de vue des territoires et institutions qui les administrent ensuite.