Institut des hautes études d’aménagement des territoires




Accueil > Cycle de formation > Cycles 2007-2016 > Cycle 2013 > Session 9 / 2013 - Paris


Session 9 / 2013 - Paris

Bilan du cycle 2013 / Restitution des ateliers


Synthèse des ateliers et évaluation du cycle

Grand Genève ? Grand Genève !_Atelier_2013_Rapport
Un projet de ligne ferroviaire_Atelier_2013_Rapport
Saisonnalité, cycles de vie et aménagement du territoire, MACS_Atelier_2013_Rapport

Atelier 1

Temps des infrastructures – Ligne ferroviaire et territoire

Commanditaire : RFF

« Un projet de ligne ferroviaire peut-il constituer une opportunité pour favoriser l’émergence d’un projet de territoire ? »

Réseau Ferré de France, en tant que propriétaire et gestionnaire du réseau ferroviaire français, mène actuellement plusieurs projets de lignes nouvelles, plus complexes que par le passé. En tant que gestionnaire d’infrastructures, RFF n’a pas de légitimité pour porter un projet de territoire. Cette charge revient à l’État ou aux collectivités territoriales qui formalisent leurs ambitions à travers des documents réglementaires. Pour autant, pendant la période de débat public comme dans les phases de concertation qui accompagnent les études préalables à la Déclaration d’Utilité Publique, RFF se retrouve de fait « au centre du jeu » des différents acteurs territoriaux. RFF doit-il se contenter d’être à l’écoute ? Comment peut-il orienter les choix ? Comment peut-il être en co-construction avec les acteurs territoriaux pour définir un projet de territoire qui accompagne la future ligne nouvelle ? Quels bénéfices peut-il escompter d’une telle démarche ?

De 1804 à 2033, embarquez à bord de la ligne à haute vitesse temporelle, en compagnie de :
Aryèle Berthier  , Pierre Blaudin de Thé, Isabelle Chevalier  , Bakary Coly, Brigitte Derval-Guille, Yves Dezellus, Isabelle Dunod, Ludovic Grousset, Frédérique Joumier, Hervé Leblanc, Guillaume Petit, Marie-Dominique Salaun, Emmanuelle Soumeur-Méreau, Pascal Tebibel, Philippe Vignes, Ali Zahi  

En présence de Stéphane Juguet, anthropologue, prospectiviste, gérant de What time is it ?, de Loïc Dorbec, directeur opérationnel chez Eiffage Rail Express, de François Tainturier  , directeur du développement à RFF, d’Antoine Frémont  , chargé de mission aménagement du territoire, de Stéphanie Fuchy, relations institutionnelles, Sylvain Caillot : mission POCL, Bruno Beauchet, mission ligne nouvelle Montpellier-Perpignan, et de Anne-Lise Guérin : Unité concertation.


Atelier 2

Les temps du quotidien – Saisonnalité, cycles de vie et aménagement du territoire

Commanditaire : Marenne Adour Côte Sud

Comment concilier sur ces espaces multiples et complémentaires- littoraux et rétro-littoraux- où la saisonnalité est un marqueur fort, des enjeux de long terme (foncier, préservation du littoral, valorisation de l’espace maritime, etc.) et des enjeux de territoire (offre de services liés au vieillissement de la population, accès à un logement, à un emploi, culture, loisirs et tourisme, etc.) ? Pour quel projet de développement ? Quelles stratégies territoriales mettre en œuvre ?

Avec quels acteurs et quels leviers ?

En compagnie de Hervé Coudière, Céline Cuin, Jean-Paul Decourcelles, Cyril Gomel, Jean Hanoteau, Guillaume Jean, Adrien Kantin, Didier Kholler, Estelle Martin, Jean-Marc Reibell, Catherine Sabbah, Yves-Laurent Sapoval, Brice Soccol, Nicole Vanoverschelde Le Rhun

En présence de Xavier de la Salle, conseiller communautaire de Maremne Adour Côte Sud, ingénieur-urbaniste, de Nicolas Zachello, chargé de mission urbanisme et de Marion Paraillous, responsable de la communication


Atelier 3

« Le temps de l’aménagement transfrontalier - Développement et aménagement du territoire dans un contexte transfrontalier ? »

Commanditaire : Canton de Genève, Département de l’urbanisme

L’agglomération genevoise déborde largement les limites de la ville et du canton. Le dynamisme économique de la ville-État attire une population française considérable et le coût du logement à Genève incite des citoyens de Genève à s’installer en France. Au total, ce sont près de 70 000 personnes qui, tous les jours, passent la frontière pour aller travailler dans le canton de Genève. La question de l’aménagement d’un territoire transfrontalier est cruciale, dès lors que dans le genevois français, plus de 40% de la population active travaille dans le canton de Genève. Mais la frontière ne sépare pas seulement deux pays qui partagent une même aire urbaine, elle partage aussi deux régimes politiques fort différents : d’un côté une ville-État disposant de pouvoirs concentrés et de capacités d’actions étendues ; de l’autre la fragmentation horizontale et verticale des pouvoirs qui caractérise le « mille feuille » français. Dans ce contexte, face à l’urgence d’une coordination des politiques de transport, d’habitat, d’environnement, d’équipement, la négociation entre territoire, l’élaboration de stratégies transfrontalière et plus encore la mise en œuvre des politiques, des infrastructures et des services nécessaires fait face à une « arythmie » ou une désynchronisation, aggravée par le dénivelé de l’organisation des pouvoirs entre les deux pays. Comment construire des visions et des stratégies communes dans ce contexte ? Comment conserver un équilibre relatif dans un contexte de très forte polarisation et de différentiel politique considérable ? Comment enfin, construire un « temps commun » ?

En compagnie de Blandine Alglave, Guillemette Auclair-Meunier, Audrey Charluet, Pierre Chedal-Anglay, Joëlle Chenet, Jacques-Bertrand de Reboul, Hugues Dollat, Nicolas Faugeroux, Éric Gervais, Martha Gutiérrez-Larivière, Patrice Guyot, Mohamed Haddou Benderbal, Florence Kohler, Caroline Larmagnac, Anne Laybourne, Marc Levert, Lise Mesliand  , Pascal Newton, Jacques Perrier, Frédéric Poisot, Nicolas Rossignol, Marc Svetchine, Claudia Van Den Berg, Bernard Védrenne

En présence de Olivier Denert, représentant de la Mission opérationnelle transfrontalière et de Michel Raffin, chargé de mission CESER Rhône-Alpes