Institut des hautes études en développement et aménagement et des territoires en Europe




Accueil > Médiathèque > Bernard Pecqueur : entreprises/territoires - un (...)


 Bernard Pecqueur : entreprises/territoires - un malentendu

Pour Bernard Pecqueur  , l’histoire des relations entre entreprises et territoires est celle d’un malentendu. En 1982, les politiques publiques locales ont pris le relais des politiques publiques nationales. Et aujourd’hui, les collectivités locales ont un problème grave de budget. Mais ce serait secondaire. L’essentiel réside ailleurs : les lois de décentralisation ont dit aux collectivités, mal préparées et ne disposant pas des compétences : "l’emploi, c’est à vous", l’emploi étant considéré comme seul indicateur du développement économique, au détriment d’une analyse fine des ressources locales. Du coup, la concurrence entre communes les a conduites à "se piquer" sans vergogne des emplois - avec pour résultat une perte d’argent, d’énergie et de moyens.



Bernard Pecqueur  , docteur d’État en sciences économiques et diplômé en sciences politiques, est professeur à l’Institut de géographie alpine, à l’Université Grenoble Alpes. Il a enseigné comme professeur invité dans les universités de Montréal (UQAM-Canada), Campinas (Brésil) et Louvain-la-Neuve (site de Mons-Belgique). Il a par ailleurs exercé les fonctions d’assistant parlementaire (1981-1983) et a été élu à la mairie de Grenoble et conseiller communautaire de la METRO (1995-2001). Ses recherches portent sur le développement local et territorial et les modalités de la gouvernance territoriale. Il a développé la notion de « ressources territoriales » comme élément de stratégie collective de développement.
Il a publié de nombreux articles et ouvrages sur les dynamiques territoriales notamment récemment : avec Pierre Campagne, « Le développement territorial, une réponse émergente à la mondialisation », éditions Charles Léopold Mayer, 2014, 268 pages