Institut des hautes études en développement et aménagement et des territoires en Europe




Accueil > Cycle de formation > Cycles 2007-2016 > Cycle 2007 > Session 4 / mai


Session 4 / mai

Les ressorts du développement territorial

Coordination

Martin Vanier  , professeur à l’Université Joseph Fourier (Grenoble 1)
Gérard Collomb, sénateur maire de Lyon, président de la communauté urbaine du Grand Lyon, président de l’Association des communautés urbaines

Programme

Qu’est-ce que le « développement territorial » ? L’amélioration du mieux-être collectif d’une population dans un espace donné ? L’accroissement des richesses qu’elle produit ou qu’elle capte ? Le renforcement de ses capacités de maîtrise et de préservation de son environnement ?

En promouvant le développement durable, les sociétés occidentales ont moins trouvé la réponse à ces questions que nommé la contradiction manifeste entre les logiques économiques et marchandes du développement (compétitivité, attractivité, performance du système productif au sens large), les logiques sociales du développement (solidarité, extension de l’intérêt collectif, progrès humain), et, last but not least, les logiques environnementales du développement (pérennité du système global, compte tenu de ses ressources limitées).

Tous les territoires affrontent cette contradiction à trois termes, énoncent des compromis et trouvent des équilibres restreints et passagers. Tous les territoires connaissent des cycles longs de déploiement de leurs capacités, de repli ou de déclin relatif, puis de renouveau, avec parfois des ruptures brutales, ou, au contraire, des décollages spectaculaires. La question est de savoir dans quelle mesure ils parviennent à être les acteurs collectifs de ces cycles longs plutôt que les scènes passives de phénomènes qui les dépassent.

En tant qu’acteurs collectifs, les territoires – villes, campagnes, régions – mobilisent d’autant plus les ressorts de leur développement, en forgent d’autant plus des nouveaux ou vont les chercher ailleurs qu’ils ont accédé à une certaine autonomie d’action vis-à-vis des pouvoirs centraux dont ils dépendent. C’est particulièrement le cas aujourd’hui en Europe.

Quels sont, alors, les ressorts de développement ? Quels acteurs concernés ? Quelles stratégies de leur part ? Quelle cohérence globale ? Quelles échelles territoriales ?

Le séminaire se consacre aux grandes régions métropolitaines, ce qui permet d’observer une variété d’espaces — cœur de chauffe » métropolitain, périphéries urbaines, marges rurales métropolisées —, une diversité d’approches, et de traiter du système concurrentiel qui les oppose en Europe.

Approche par l’exemple : Lyon et sa région métropolitaine

Lyon Métropole : enjeux, acteurs, échelles, stratégies

Échanges avec Mme Anne Dubromel, directrice de l’Association Région urbaine de Lyon, et MM. Jacques de Chilly, directeur de l’Aderly[1], Jean Frébault, président du Conseil de développement du Grand Lyon, Benoît Quignon  , directeur général des services du Grand Lyon, Franck Scherrer, directeur de l’Institut d’urbanisme de Lyon, et Raymond Terracher, président du Sepal[2], conseiller communautaire
Animation : M. Martin Vanier  

Visite d’un grand « ressort » métropolitain et de ses acteurs

Le projet du site Confluences : une opération urbanistique emblématique
Visite et échanges avec MM. Jean-Pierre Gallet, directeur de la SEM d’aménagement
Animation : M. Jean-Gabriel Madinier, directeur général adjoint du Grand Lyon, auditeur 2007 de l’Ihedate

L’Opéra de Lyon : un haut-lieu du rayonnement culturel

Visite et rencontre de M. Serge Dorny, directeur de l’Opéra
Animation : M. Philippe Chaudoir, maître de conférences à l’Institut d’urbanisme de Lyon

Un promoteur constructeur immobilier à fort ancrage métropolitain : Sogelym Steiner

Visite et rencontre de M. Crestin, directeur de Sogelym Steiner
Animation : Mme Clémence Labat, chargée de mission filière biosanté, pôle innovation, délégation générale du développement économique et international du Grand Lyon, et M. Martin Vanier  

Synthèse des visites et échanges sur les stratégies métropolitaines

avec M. Benoît Quignon  , directeur général des services du Grand Lyon, et Mme Corinne Tourasse  , directrice de la prospective et de la stratégie d’agglomération du Grand Lyon
Animation : M. Martin Vanier  

Concepts, théories et modèles du développement territorial

Accueil par M. Philippe Decarnin, président directeur général de Colas Rhône-Alpes, auditeur 2007 de l’Ihedate

Socio-économie urbaine et moteurs du développement des aires métropolitaines

M. Laurent Davezies  , professeur à l’Institut d’urbanisme de Paris (Université de Paris Val-de-Marne)

Politiques publiques et gouvernance territoriale

M. Philippe Estèbe  , Consultant à Acadie, enseignant à Sciences Po et à l’École des ponts

Métropoles en Europe : le jeu des ressorts

Préparation des missions à Budapest, Hambourg et Milan : présentation des pré-programmes, éléments de contexte, grille d’analyse

M. Martin Vanier  , professeur à l’Université de Grenoble I