Institut des hautes études d’aménagement des territoires




Accueil > Cycle de formation > Cycles 2007-2016 > Cycle 2016 > Session 3 / 10 - 11 mars / Paris


Session 3 / 10 - 11 mars / Paris

Quelle démocratie des réseaux ?

Coordination scientifique
Martin Vanier   et Michel Savy  

jeudi 10 & vendredi 11 mars 2016
ERDF
Tour ERDF – 34 place des Corolles Paris La défense (jeudi)
et 127 Bd de Grenelle Paris 15e (vendredi)

Quelle démocratie des réseaux ?

Les réseaux seront pris ici au sens large d’infrastructures et de services : route, rail et énergie (la question numérique sera abordée lors de la session consacrée à la ville intelligente). Les réseaux croisent, traversent, relient et débordent les territoires. Les interfaces réseaux/territoires posent en permanence des questions démocratiques : l’évolution vers un mode de contrôle centralité et unilatéral vers des logiques plus ramifiées et plus locales ; les mobilisations contre les travaux d’infrastructures pour des raisons d’opportunité ou de confort ; la circulation des données personnelles ; la revendication d’une diversification et d’une personnalisation des usages, etc. La démocratie, l’aménagement et les réseaux peuvent-il trouver un terrain d’entente ?


Jeudi 10 mars
Tour ERDF – 34 Pl des Corolles Paris La défense


Michel Savy  
9h30-10h45

Infrastructures, territoires et conflits

Les réseaux n’ont rien d’immatériels : ils s’appuient sur des infrastructures lourdes et coûteuses. La mise en œuvre des chantiers se révèle souvent difficile, face aux tensions et aux conflits qu’elle suscite. Si la concertation pour une meilleure inscription des ouvrages dans le paysage et un moindre impact sur la qualité de vie est devenue une part importante de l’activité d’aménagement des infrastructures, certains blocages semblent systématiques et inquiètent les maîtres d’ouvrage. Quelles sont les logiques à l’œuvre et comment peut-on les concilier ?


Martin Vanier  
11h-12h30

Quel espace politique pour une société en réseau ?

Notre démocratie est fondée sur les territoires, mais notre fonctionnement social et économique l’est plus que jamais par les réseaux. Une partie de la crise démocratique de l’aménagement n’est-elle pas dans ce profond hiatus ? Ne pose-t-elle pas la question de l’affirmation d’un espace politique qui ne relève pas des territoires, mais bien des réseaux eux-mêmes, dans toute leur foisonnante diversité ? Pour rendre l’acte d’aménager plus démocratique, comment lui ouvrir ce nouvel espace politique ?


Extrait vidéo de l’intervention de Martin Vanier


Pierre Messulam  
14h-15h30

La SNCF en Île-de-France

Un cas pratique de croisement entre une entreprise de réseau et un territoire en pleine transformation : tensions dans les systèmes de transports, mise en chantier du Grand Paris Express, installation de la métropole du Grand Paris.


Antoine Malafosse  
15h45-17h

EDF, une rivière, un territoire

Deuxième cas pratique : comment EDF met en œuvre une stratégie de développement local dans les vallées où l’entreprise possède des barrages hydroélectrique.


Vendredi 11 mars
ERDF – 127 Bd de Grenelle Paris 15e


Philippe Duron  
9h30-10h45

Quelle mobilité pour le XXI° siècle

Récit de l’expérience, des travaux et des conclusions du Comité 21, chargé d’opérer des choix dans les différents projets d’infrastructures de transport. Un passage au crible de l’état des réseaux de transports, des urgences et des enjeux de long terme.


Pierre Guelman  
11h-11h45

Les mutations du réseau de distribution d’électricité

Une part très importante de la distribution d’électricité est concédée à ERDF. Ce dispositif fait face à des bouleversements considérables : mise en place d’un nouveau compteur, transformation profonde du fonctionnement et de l’architecture du réseau, mise en œuvre des réformes territoriales. Comment l’entreprise négocie-t-elle ces virages ?


ERDF
11h45-13h15
Visite du show-room
Le showroom d’ERDF retrace l’histoire du réseau d’électricité, depuis les premiers balbutiements jusqu’aux innovations les plus récentes.


Discussion générale

14h15-16h30

Les auditeurs sont invités à réfléchir, en petit groupe. Chaque groupe fait un rapport en séance plénière (10’), suivi d’une discussion générale avec les coordonnateurs scientifiques.


Les intervenants

Michel Savy   est ingénieur de l’École centrale et docteur d’État en sciences économiques, professeur émérite à l’Université Paris Est (École d’Urbanisme de Paris et École des Ponts - ParisTech), chercheur associé au laboratoire SPLOTT de l’IFSTTAR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux).
Il est en outre membre du collège de l’ARAF (Autorité de régulation des activités ferroviaires) et directeur de l’Observatoire des politiques et des stratégies de transport en Europe (http://www.developpement-durable.gouv.fr/Le-bulletins-de-l-OPSTE.html). Il a été avec Patrick Le Galès   le premier codirecteur de l’IHEDATE. En 2014-2015, il a présidé le conseil scientifique de la conférence nationale pour la logistique. Ses travaux portent sur l’économie et la politique des transports et l’aménagement du territoire.
Publications récentes :
- Freight Transport and the Modern Economics, avec June Burnham, Londres, Routledge, 2013.
- Dix Propositions pour une nouvelle politique européenne des transports, association TDIE, 2014.


Martin Vanier   est géographe, professeur à l’université de Grenoble depuis 1999 et consultant chez Acadie depuis 2009. Après une thèse consacrée à l’industrie de la bonneterie à Troyes (1988), ses travaux ont porté sur la géographie urbaine, les métropoles et les espaces périurbains. Il a enseigné à l’Institut d’Urbanisme de Lyon (1991-1997) et à l’Université du Québec à Montréal (1998). Il a cofondé l’UMR PACTE à Grenoble et dirigé son laboratoire « Territoires » (2003-2007). Il a été le conseiller scientifique du dernier programme de prospective de la Datar (CGET), « Territoire 2040 ». Il est particulièrement sensible aux questions de prospective d’une part, de gouvernance d’autre part.
Derniers ouvrages parus :
- Demain les territoires. Capitalisme réticulaire et espace politique, Éditions Hermann, collection Hors collection, 2015
- Franck Scherrer (dir.), Martin Vanier  , Villes, territoires, réversibilité, Éditions Hermann, 2012.
Martin Vanier   est conseiller scientifique de l’Ihedate.


Pierre Messulam   est ancien élève de l’École normale supérieure, docteur en théorie du contrôle des systèmes. Membre de l’agence de sécurité nucléaire, il rejoint la SNCF en 1989. Il crée la cellule « facteur humain » sur les questions de sécurité ; il dirige ensuite l’atelier d’entretien des rames TGV, puis prend la responsabilité des infrastructures de la ligne C où il créé et met en place les opérations "castor". Il devient directeur régional de Paris Sud-Est (1998 – 2001), directeur général adjoint du groupe Ermewa (2001 – 2004), directeur du projet du TGV Rhin-Rhône (2004-2011), et enfin directeur de la stratégie ferroviaire et de la régulation. Il est désormais directeur général adjoint de Transilien depuis 2 ans.


Antoine Malafosse   est ingénieur des ponts et cChaussée. Tout d’abord responsable de projets d’aménagement ruraux au Tchad, il participe au chantier du tunnel sous la Manche, puis devient directeur d’un projet d’alimentation en eau potable au Ghana. De 2007 à 2010, il est délégué général du CCFD-Terre solidaire. Il rejoint EDF en mars 2013. Au sein du pôle Energies renouvelables, il dirige aujourd’hui l’agence de développement territorial « Une rivière, un territoire » en Savoie.


Philippe Duron   est agrégé d’histoire et a enseigné pendant 22 ans. Il devient maire de Louvigny, ville périphérique de Caen, en 1989. Il est élu député du Calvados en 1997 et devient rapporteur en 1999 de la loi Voynet sur l’aménagement du territoire. Il perd son siège en 2002, qu’il retrouvera en 2007 puis en 2012. Elu président du Conseil régional de Basse Normandie en 2004, il quitte ses fonctions lorsqu’il devient maire de Caen en 2008. Spécialiste des réseaux de transport, il est nommé président de l’AFITF en 2012 et préside successivement la commission « Mobilité 21 » (2012-2013) et la commission « TET d’avenir » (2014-2015). Il est par ailleurs cofondateur et coprésident du think tank TDIE consacré aux politiques de mobilité.


Éléments de bibliographie
Martin Vanier  , 2015, Demain les territoires, capitalisme réticulaire et démocratie, éditions Herman