Institut des hautes études en développement et aménagement et des territoires en Europe




Accueil > Cycle de formation > Cycles 2007-2016 > Cycle 2015 > Session 6 - 24-25 septembre - Nord-Pas-de-Calais


Session 6 - 24-25 septembre - Nord-Pas-de-Calais

Entreprises, régions et transition écologique

Coordination scientifique : Martin Vanier  

jeudi 24 & vendredi 25 septembre 2015
Cité des échanges à Marcq-en-Barœul
La Halle aux Sucres à Dunkerque

La région Nord-Pas de Calais présente deux caractéristiques. Elle est l’un des rares territoires français où le monde de l’entreprise revendique un attachement local et une implication forte dans le développement du territoire. C’est aussi une région où les institutions et les entreprises se sont engagées dans une politique volontaire de transition énergétique et écologique, connue, depuis les travaux de Jeremy Rifkin, comme « troisième révolution industrielle ». C’est donc à ce double titre que cette session se déroulera à Lille et à Dunkerque : l’approche d’une relation singulière entre territoires qui aboutit à la mise en œuvre d’une stratégie conjointe. Comme on le verra, les situations sont cependant contrastées entre une tradition patronale enracinée du côté lillois et de très grandes entreprises héritières du « capitalisme monopolistique d’État » à Dunkerque. Et les stratégies des entreprises et des institutions ne vont pas sans soulever polémiques et controverses.


Jeudi 24 septembre
Cité des échanges
40 Rue Eugène Jacquet, 59700 Marcq-en-Barœul


Frédéric Motte  , Marc Verly  
10 :00 – 11 :30
Entreprises et territoires : une exception nordiste ?

L’industrie, le patronat, les luttes syndicales ont forgé une relation particulière entre les territoires et les entreprises dans le Nord-Pas de Calais. Après une longue période de perte d’emplois industriels et de mondialisation, les entreprises continuent d’affirmer un fort enracinement et un « souci du territoire » qui s’est traduit par de nombreuses initiatives collectives d’appui au développement économique régional. Retour sur cette histoire et sur ses perspectives.


Didier Copin  
11 :45 – 12 :45
Les entreprises dans la troisième révolution industrielle

La Chambre de commerce et d’industrie et la Région Nord-Pas de Calais ont lancé, depuis 2013 une initiative conjointe, fondée sur les travaux (intuitions, slogans ?) de Jeremy Rifkin, visant à faire entrer le territoire régional dans la « troisième révolution industrielle ». Cette TRI est extrêmement controversée, à la fois dans ses postulats (énergie quasi gratuite, coût nul des infrastructures) et dans ses méthodes (pari sur un changement « top-down » et credo hyper technologique). Un premier point de vue sur cette démarche, vue du côté des entreprises.


Jean-François Caron  
14:30 – 15 :45
Les territoires et la transition énergétique et écologique

Pourquoi la Région Nord-Pas-de-Calais s’est-elle lancée dans le projet de TRI ? Quels en sont les enjeux et les objectifs ? Comment cela fonctionne-t-il ? Quels en sont les premiers résultats ? Cette stratégie fait-elle l’unanimité ? Peut-on concilier capitalisme et écologie ?


Nicolas Blanc  
16:00 – 17:00
La Caisse des dépôts, partenaire des transitions écologiques et énergétiques

Comment la CDC est-elle devenue un acteur important des stratégies de transition écologique et énergétique ? Quelles en sont les traductions concrètes ? Et les premiers effets ?


Ateliers
17:00 – 18:30
Temps de travail


Vendredi 25 septembre

Jean-François Vereecke   et Yannick Vissouze  
10 :00 – 11 :15
Dunkerque, ville industrialo-portuaire

Dunkerque est le produit du volontarisme aménagiste de l’après-guerre, par la conjonction d’investissements publics, notamment portuaires et d’implantations de grandes entreprises publics (dont Usinor). Pendant des années, la ville pouvait paraître pilotée par le centre. Les réductions d’effectifs industriels et les difficultés sociales persistantes ont conduit les acteurs politiques, économiques et sociaux à réinvestir la ville. Comment cette transformation s’est-elle opérée ? Quel en est le résultat aujourd’hui ?


Jean-Yves Frémont  , Yves Lalaut  , Marc Emmelin  
11 :30 – 13 :00
Les perspectives de la mutation d’un territoire industrialo-portuaire

Les grandes entreprises publiques ont joué un rôle central dans le développement de Dunkerque après la deuxième guerre mondiale. Les rôles respectifs ont fortement évolué, dans le sens d’un rééquilibrage du dialogue ville-entreprises. Comment se noue-t-il aujourd’hui et quelles sont les perspectives ouvertes, notamment face aux enjeux de la troisième révolution industrielle ?


Patrice Vergriete  
14:15– 15:30
Quelle stratégie pour Dunkerque ?

Quels sont les atouts et les handicaps, les risques à conjurer et les opportunités à saisir pour Dunkerque ? Comment négocier le virage de la transition écologique et énergétique ? Comment concilier qualité urbaine et développement des activités industrielles ? Comment tirer parti d’une situation géographique entre Flandre, Sud-Est anglais et métropole lilloise ? Questions-réponses avec le maire de Dunkerque.


Martin Vanier  
15:30-16:30
Conclusion générale : être en transition ?


Les intervenants

Martin Vanier  }est géographe, professeur à l’université de Grenoble et consultant chez Acadie. Après une thèse consacrée à l’industrie de la bonneterie à Troyes, ses travaux ont porté sur la géographie urbaine, les métropoles et les espaces périurbains. Il est particulièrement sensible aux questions de prospective.
Dernier ouvrage paru : Laurent Cailly, Martin Vanier   (dir.), La France, une géographie urbaine, Armand Colin Paris, 2010


Frédéric Motte  , est président du MEDEF Lille Métropole. Il dirige le réseau d’entreprises CEDRE industries et a été maire de Beaucamps-Ligny.


Juriste et financier de formation, Marc Verly   est délégué général d’Entreprises et cités. Il dirige aussi l’Institut régional de développement (IRD) qui accompagne le développement d’entreprises dans le Nord-Pas-de-Calais.


Didier Copin  , est manager du service environnement et développement durable à la CCI Grand Lille.


Jean-François Caron  , kinésithérapeute de formation, est maire de Loos-en-Gohelle et conseiller régional Nord-Pas-de-Calais depuis 1992. Il a conduit la politique d’aménagement du territoire régional (SRADDT) et a fait de sa ville un laboratoire du développement durable. Plus récemment, il a été l’animateur de l’implication de la Région dans la TRI, aux côtés de la CCI. Il préside le comité UNESCO du bassin minier (patrimoine mondial de l’humanité).


Nicolas Blanc   est docteur en sciences économiques. Il a été pendant 5 ans responsable des programmes du Comité français pour l’environnement et le développement durable avant de rejoindre le groupe Caisse des Dépôts en 2008. Responsable de projet développement durable puis responsable de l’innovation, il est depuis 2012 responsable innovation et développement durable du Groupe.


Jean-François Vereecke   est docteur en sciences économiques. Après un passage au CNRS, il entre à l’agence d’urbanisme de Dunkerque (AGUR) en 2000. Il y est, depuis 2008, directeur de l’observation et de la prospective.


Yannick Vissouze   est diplômé d’école de commerce. Il entre à la communauté urbaine de Dunkerque en 1996 comme directeur de l’habitat et du logement. Après un passage par Gravelines, il est depuis 2004 directeur du développement de la CUD.


Titulaire d’une maîtrise AES, Jean-Yves Frémont   est consultant spécialisé dans le développement des PME-PMI. Il est adjoint au maire de Dunkerque, en charge de l’insertion, du développement économique et commercial et des affaires portuaires.


Yves Lalaut   est Ingénieur Divisionnaire des Travaux Publics de l’Etat, Docteur en sédimentologie, Directeur de l’Aménagement et de l’Environnement de Dunkerque-Port depuis janvier 2013.
Il était précédemment Directeur régional adjoint à la DREAL Nord-Pas de Calais et, auparavant, de 2007 à 2010, Directeur des Ports à la Région Nord-Pas de Calais.


Marc Emmelin   est ingénieur, docteur en chimie et diplômé de l’IFG. Il a débuté sa carrière à ELF, puis chez Total, où il a occupé divers postes. Il est aujourd’hui chargé du développement de la plateforme industrielle du site de Dunkerque et de l’accueil d’industriels.


Patrice Vergriete   est polytechnicien, ingénieur des ponts et chaussées. Après un passage à l’OCDE en en cabinet ministériel, il devient directeur de l’agence d’urbanisme de Dunkerque (AGUR) en 2000. Il devient adjoint du maire de Dunkerque en 2001 et démission en mai 2013. Il est élu maire de Dunkerque en 2014.