Institut des hautes études en développement et aménagement et des territoires en Europe




Accueil > Cycle de formation > Cycles 2007-2016 > Cycle 2015 > Session 7 - 14-15-16 octobre - Toulouse


Session 7 - 14-15-16 octobre - Toulouse

Banlieues, Villes, territoires

Coordination scientifique

mercredi 14, jeudi 15 & vendredi 16 octobre 2015
Toulouse (université de Toulouse-le Mirail)
Castres (Centre hospitalier intercommunal de Castres-Mazamet)


Les banlieues posent une question récurrente, depuis plus de trente ans, aux pouvoirs publics. Différentes politiques ont été initiées sans pour autant, en apparence, résoudre le problème. Au fil des années, les orientations, parfois contradictoires, se sont succédées : valorisation des « quartiers populaires », renforcement des services publics, rénovation du cadre bâti, incitation au développement économique, etc. Les diagnostics se percutent, qui ne sont pas nécessairement convergents : quartiers populaires, ghettos, abandonnés par les pouvoirs publics ou, au contraire, trop encadrés ? Plus récemment, des voix se sont élevées pour attirer l’attention sur d’autres territoires, moins médiatisés, dénonçant les « fractures territoriales ». C’est à cette double interrogation que prétend répondre la fusion des politiques de la ville et de l’aménagement du territoire dans le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET). Ce séminaire de trois jours, situé à Toulouse et à Castres, tentera de faire le point sur la situation en France et en Europe, dans une grande ville et dans une ville moyenne. Il se centrera sur la dimension « entreprise » des actions conduites dans les quartiers de la grande ville et dans les villes moyennes de la région Midi-Pyrénées à travers la question des inégalités de santé.

Mercredi 14 octobre

Université de Toulouse- Le Mirail, Toulouse
Maison de la recherche – salle D30
5 allée Antonio Machado


Marie-Christine Jaillet   et Philippe Estèbe  
11 :00 – 12 :30
Comprendre et évaluer la politique de la ville en France
Issues des premières opérations « habitat et vie sociale » à la fin des années 1970, la politique de la ville s’est progressivement déployée en étendant ses territoires (on compte aujourd’hui un millier de quartiers prioritaires) et ses champs d’intervention (du bâti à l’économique, de la santé à l’éducation, de la sécurité à la culture, etc.). L’effort de l’État atteint 500 M€ par an à quoi il faut ajouter 12 milliards € de l’ANRU. Pour autant, le sentiment domine d’un échec. Et si nous n’avions pas les bonnes lunettes pour comprendre les enjeux et mesurer les résultats ?


Stephen Hall  
14:00 – 15 :30

Entre État et marché : une histoire de la politique de régénération urbaine en Angleterre
L’intervention retracera l’évolution des politiques de régénération urbaine des quartiers en Angleterre, des années 1960 jusqu’au gouvernement Cameron II. Une pluralité de modèles d’intervention développés par les gouvernements successifs sera identifiée. Pour chaque modèle, l’importance des interventions physiques, économiques et sociale sera appréciée, de même que l’équilibre entre l’intervention publique et la dérégulation marchande.


Florian Weber  
15 :45 – 17 :15
Le programme « Soziale Stadt » en Allemagne : bilan et perspectives
Depuis 1999, l’État fédéral apporte une aide aux municipalités qui s’inscrivent dans le programme « Soziale Stadt », ciblant des quartiers défavorisés, accueillant une forte population d’origine étrangère. Ce programme, dont les moyens semblaient, un temps, devoir être réduits drastiquement, a connu un rebond, notamment suite à de fortes demandes émanant de municipalités. Quelles sont les caractéristiques, les réussites et les limites de cette politique de la ville « à l’allemande ».


Apéro-débat avec l’Association des Auditeurs de l’IHEDATE
Conférence et débat sur le « système aéronautique en Midi-Pyrénées » avec Jean Marc Zuliani, géographe, maître de conférences à l’Université de Toulouse – Le Mirail, spécialiste de la géographie du système aéronautique et Joseph Carles, maître de conférences à l’IEP de Toulouse, premier adjoint au maire de Blagnac, conseiller communautaire à Toulouse.


Jeudi 15 octobre
Toulouse – Université de Toulouse le Mirail
Maison de la recherche
5 allée Antonio Machado

L’équipe de la mission GPV
9 :30 – 12 :30
Exploration des quartiers toulousains
À la rencontre des acteurs des quartiers de la politique de la ville à Toulouse, par petits groupes, accompagnés par les membres de l’équipe en charge du contrat de ville.


Benoît Zeller   et l’équipe de la mission GPV
15:15-16:30
Débat à partir du rapport des groupes


Les auditeurs
17:45– 19 :00
Travail en atelier


Vendredi 16 octobre
Castres - Centre Hospitalier Intercommunal
Toulouse – Université de Toulouse le Mirail

Sandrine Haas et Emmanuel Vigneron  
8 :30-9 :30
Trajet en autocar vers Castres-Mazamet
Au cours du trajet, Sandrine Haas et Emmanuel Vigneron   exposeront les enjeux de l’aménagement des territoires de la santé en Midi-Pyrénées.

Pierre Pinzelli  ,
Nathalie Villaudière
9 :45 – 12 :30

Visite du Centre hospitalier intercommunal Castres-Mazamet -CHIC : une entreprise de santé publique au service des villes moyennes


Les auditeurs
14:30– 16:30
Travail en atelier


Les intervenants

Marie-Christine Jaillet  , est directrice de recherche au CNRS.
Spécialiste de la ville, elle a mené de nombreux travaux sur la périurbanisation et en particulier sur les modes de vie pavillonnaires. Elle s’intéresse également à la "politique de la ville" et à la requalification des quartiers "en difficulté". Elle développe actuellement des réflexions sur les processus de métropolisation et leur impact sur l’organisation des modes de gouvernance urbaine. Après avoir dirigé un laboratoire de recherche pluridisciplinaire à l’Université de Toulouse 2, le LISST (Laboratoire Interdisciplinaire Sociétés Solidarités Territoires) associé au CNRS et à l’EHESS qui réunit des sociologues, des anthropologues et des spécialistes des études urbaines et assuré la vice-présidence du Conseil Scientifique de son Université jusqu’en avril 2012, elle travaille aujourd’hui au développement d’un Institut de la Ville à Toulouse et à la refondation du réseau français de recherche sur l’habitat et le logement (REHAL). Elle a été nommée à la présidence du Conseil de Développement de Toulouse Métropole. Elle a écrit de nombreux articles, dont plusieurs ont été publiés dans la revue Esprit et a contribué ou dirigé plusieurs ouvrages dont La nouvelle question urbaine, Editions PUCA, 1999 - Diversité sociale, ségrégation urbaine, mixité, Editions PUCA, 2008.

Stephen Hall  , est professeur en aménagement du territoire à l’université de West of England (UWE), à Bristol. Ses principaux axes de recherches sont l’aménagement du territoire, la politique de rénovation urbaine et le développement économique local en Angleterre et en Europe. Il est de plus en plus impliqué dans des recherches comparatives, notamment à travers des projets de l’Union européenne (LEONARDO), la British Academy, le British Council, le PUCA et le CNRS. Il a notamment publié en 2008, “Birmingham : Whose Urban Renaissance ? Regeneration as a response to economic restructuring” in Policy Studies.

Florian Weber   travaille comme enseignant-chercheur à l’université des sciences appliquées Weihenstephan-Triesdorf près de Munich. Dans sa thèse, il a comparé les politiques urbaines Soziale Stadt en Allemagne et la politique de la ville en France en mettant l’accent sur les questions d’intégration et de migration. Il a notamment publié : La politique de la ville en France et la ville sociale en Allemagne - une étude comparative (i.ville.gouv.fr), Krise der Banlieues und die politique de la ville in Frankreich (Geographische Rundschau 2012, avec Hervé Vieillard-Baron et Georg Glasze), Soziale Stadt - Politique de la Ville - Politische Logiken (SpringerVS 2013) et Fraktale Metropolen. Stadtentwicklung zwischen Devianz, Polarisierung und Hybridiserung (SpringerVS 2016).

Benoît Zeller   est ingénieur agronome, spécialisé en économie du développement. Il a conduit pendant une dizaine d’années des projets de développement local dans le bassin du Sénégal. De retour en France, il devient chef de projet politique de la ville à Strasbourg, puis à Mulhouse où il anime la politique de rénovation urbaine. Depuis 2008, il dirige la mission "grand projet de ville" à la ville de Toulouse.

Emmanuel Vigneron   est professeur d’Aménagement sanitaire à l’Université de Montpellier (UM1 et UM 3), agrégé de géographie et docteur en histoire et en géographie, il a été directeur scientifique du Groupe de prospective Santé et Territoires de la DATAR, (1998-2003) conseiller scientifique du même organisme et membre du Haut conseil de la santé publique. Il conseille et réalise des études pour les collectivités, les associations d’élus, les établissements de santé et les ministères concernés.
Il a consacré sa carrière professionnelle à l’approche territoriale de l’organisation du système de santé et des inégalités de santé ainsi que des autres services publics, conscient de leur rôle de ciment du pacte républicain. Il est membre de la Conférence Nationale de Santé. En 2013 et 2014, il a participé à la mission sur « les juridictions du XXIe siècle ». Il est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels :
- Solidarités et Territoires, Atlas santé social de la France. FEHAP/ Territorial Editions, 2010.
- Les inégalités de santé dans les territoires français. Etat des lieux et voies de progrès. Paris, Elsevier/Masson, 2011.
- Les services à domicile médico-sociaux et sanitaires. Paris, FEHAP, décembre 2011. Collection de 26 guides régionaux. 26*132 p. (réédition en 2013)
- Les Centres de Santé. Une géographie rétro-prospective. Paris, FEHAP, 2014, 248p.

Sandrine Hass  , dirige depuis 2002, la société de Conseil, la Nouvelle Fabrique des Territoires Il s’agit d’une société d’expertise et d’étude sur l’aménagement sanitaire des territoires et l’évaluation territoriale des politiques publiques. La Nouvelle Fabrique des Territoires s’attache à répondre de façon singulière aux problématiques de la santé sur les territoires en faisant la synthèse d’analyses statistiques et cartographiques, de recueil bibliographique, de débats publics, et d’auditions d’experts.
Sandrine Haas est auditrice 2015 de l’IHEDATE.

Formé au Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris puis à l’EHESP, Pierre Pinzelli   a été de 1990 à 2005 directeur adjoint et directeur d’établissements hospitaliers dans quatre établissements hospitalier publics dont un établissement psychiatrique dans le Puy-de-Dôme, le Vars, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône.
En 2005, il est nommé à l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille. Il y sera successivement : directeur adjoint à la direction de la Stratégie, directeur des Hôpitaux Sud, puis, en 2009, directeur du Groupe Hospitalier de la Timone. Depuis mars 2013, Pierre Pinzelli   est directeur du Centre Hospitalier Intercommunal de Castres-Mazamet et directeur de l’Hôpital de Revel. Il préside l’Observatoire Régional des Urgences de la Région Midi-Pyrénées et depuis peu, est membre du Directoire du GCS Télésanté Midi-Pyrénées.

Fabrice Escaffre  , géographe urbaniste, est Maître de Conférences en Aménagement et Urbanisme à l’Université Toulouse-Jean Jaurès où il dirige le Master "Villes, Habitat et Politiques d’Aménagement". Chercheur au Centre Interdisciplinaire d’Etudes Urbaines du Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoire (LISST-Cieu), ses recherches ont d’abord porté sur les usages et aménagements des espaces publics, avant de se focaliser sur les dynamiques des espaces urbains tant du point de vue des modes d’habiter que des stratégies territoriales en particulier dans les domaines du logement et de l’habitat. Co-animateur du Programme POPSU 2 Toulouse, il a récemment publié : JAILLET MC., ESCAFFRE F. (2014), « Les fragilités des métropoles en développement », in Urbanisme, hors-série n°50, pp 34-38. et ESCAFFRE F., SIBERTIN-BLANC M. (2014), « Deux piliers de la construction métropolitaine à Toulouse (2008-2014) : recompositions scalaires et affirmation d’une société de la connaissance » in DUBOIS J. Aménager les métropoles. Les réponses des urbanismes.