Institut des hautes études en aménagement et développement des territoires en Europe

]


Accueil > Missions d’étude > 2014 / Grande Bretagne

2014 / Grande Bretagne


Le Royaume-Uni est un modèle post-colbertiste, dans la mesure où l’État britannique n’a jamais été colbertiste. Pour autant, un État non colbertiste n’est pas un État absent de son territoire, comme on le découvrira. On découvrira aussi la longue histoire d’autonomie stratégique des villes anglaises, avec leurs réussites et leurs échecs et la capacité de la société à s’organiser, des clubs de gentlemen aux communautés de voisinage, des traders de la city aux réseaux longs des migrations internationales.


Londres

JPEG

« Royaume-Uni, royaume désuni »
Marc Roche  

Marc Roche  , correspondant du journal Le Monde à Londres et spécialiste du système britannique et des institutions financières présente dans sa séance introductive « les dossiers qui menacent l’intégrité du Royaume-Uni » (Europe, Écosse, État-Providence, etc.). Il expose notamment sa lecture critique de l’évolution du Royaume-Uni et en profite pour développer la spécificité londonienne à travers la figure de la City.


George W. Jones et Ben Clifford  
Relations État central/échelon local, développement et planification urbaine

L’approche universitaire est l’occasion de revenir sur les bases théoriques et contextuelles essentielles au développement des problématiques du séjour. Dans un premier temps, George Jones   développe la spécificité du système britannique et des relations entre l’État central et l’échelon local. À sa suite, Ben Clifford   présente les différentes stratégies de développement et de planification urbaine à l’échelle nationale et des villes. S’en suivra une session de questions/réponses sous la forme d’une table ronde où les deux intervenants partageront leur vision du système britannique et de ses évolutions.

George Jones   est depuis 2003 Professeur émérite en Sciences politiques à la LSE (London School of Economics) où il a exercé entre 1976 et 2003. Il a publié de nombreux ouvrages et articles sur le gouvernement central et local britannique en réponse aux interrogations des gouvernements successifs concernant l’augmentation des dépenses locales. Il a rédigé son dernier ouvrage avec l’aide de Andrew Blick, ‘At Power’s Elbow : Aides to the Prime Minister from Robert Walpole to David Cameron’ (2013).

Ben Clifford   est, depuis 2009, maître de conférence à la Bartlett School of Planning au sein de l’University College London (UCL). Il s’intéresse plus particulièrement aux questions relatives au gouvernement britannique et à l’aménagement du territoire. Sa thèse, intitulée « Planning at the Coalface : British Local Authority Planners and the Experience of Planning and Public Sector Reforme » examine la manière dont les autorités locales en charge de l’aménagement ont réagi aux réformes du New Labour et leur mise en œuvre. Ben Clifford   est également directeur de programme pour des masters en aménagement du territoire à la Bartlett School.


Laurent Burin des Roziers  
Les relations culturelles franco-britanniques

Laurent Burin des Roziers   parle des relations entre Londres et Paris sous l’angle de la culture en tant que conseilleur culturel à l’Ambassade de France. Il aborde aussi le sujet du rayonnement de la culture française et de l’influence de ce soft power. Son point de vue constitue un contre-point intéressant à l’analyse économique de Marc Roche  . Par ailleurs, Londres accueille la plus grande communauté française en partie grâce à son statut de ville cosmopolite et de métropole culturelle. En tant que directeur de l’Institut Français, il réalise un tour d’horizon des politiques mises en place pour répondre aux besoins de cette population.

Laurent Burin des Roziers   a rejoint le ministère français des Affaires étrangères en 1990 en tant que conseiller technique dans le cabinet de Thierry de Beaucé, puis Georges Kiejman. En tant qu’expert international dans le secteur de l’audiovisuel, il a été muté au “Centre d’analyse et de prévision”, puis à la direction du Département extérieur de l’audiovisuel, avant d’être nommé conseiller culturel adjoint aux États-Unis en 1998. Il revient à Paris en 2002 à la Direction générale de la coopération internationale et du développement, en tant que directeur adjoint de la coopération culturelle et artistique. Depuis le 1er Septembre 2010, il est conseiller culturel et directeur de l’Institut français du Royaume-Uni.


Christopher Mullins Silverstein
Dévolution : des premiers transferts de compétences à l’indépendance écossaise ?

Christopher Mullins-Silverstein  , conseiller du porte-parole du Parti nationaliste écossais à Westminster aborde le sujet de la dévolution. Il reviend sur l’histoire de ce transfert de compétences, sur ses institutions actuelles ainsi que leurs rôles, avant d’évoquer le référendum sur l’indépendance du mois de septembre et les perspectives futures de l’Écosse.

Né à Chicago et ancien étudiant en relations internationales et économie dans l’État de Floride, Christopher Mullins-Silverstein   arrive la première fois au Royaume-Uni pour effectuer un stage au Parlement britannique. Il travaille ensuite pour le Parti national écossais où il prend parti pour l’indépendance de l’Écosse. Il dénonce les inégalités de traitement entre Londres et le Nord du Royaume-Uni et la centralisation excessive du pouvoir dans les bureaux du gouvernement de Londres.



Mardi 1er avril

Liverpool

Alan Walby / Alan Harding  
Contexte politique et développement économique à Liverpool

Alan Walby, directeur de la Local Entreprise Partnership de Liverpool, aborde plusieurs thèmes. Il décrit en premier lieu l’évolution permanente des agences de développement économique et la recherche de l’échelle adéquate de management économique régional. Il discute également de la reconversion et de l’importance du port dans l’économie de Liverpool, ainsi que de la difficulté pour les villes du Greater Liverpool de collaborer entre elles. Il souligne enfin la relation paradoxale entre Manchester et Liverpool, entre rivalité et besoin de coopération.

Alan Harding   est professeur de politiques publiques et conduit des travaux sur les changements économiques. Avec plus de vingt années d’expérience de gestion de projets et de programmes aux niveaux local, régional, national et international, Alan Harding   a établi sa réputation sur une sérieuse lecture des problématiques urbaines et régionales, soucieuse de promouvoir une réflexion multidisciplinaire sur le sujet. Il a joué un rôle de premier plan dans sa réflexion visant à repenser la relation entre politique urbaine et régionale, gouvernance et rôle des centres urbains dans l’économie nationale et mondiale.


Peel, port, transports

Marc Waddington  , journaliste, responsable du service politique du journal Liverpool Echo, l’un des journaux de la ville les plus réputés et anciens. Il est spécialisé dans les questions du Local Government et de la régénération. Il interviendra sur les questions du Port et des agences de transports de la ville avec un point particulier sur le groupe Peel et son rôle controversé à Liverpool et plus largement à l’échelle du Royaume-Uni.
Marc Waddington   est éditeur politique au sein du Liverpool Echo, l’un des principaux journaux de la ville de Liverpool. Après avoir fait une école de journalisme à Newcastle, il débute sa carrière au sein des séries Cheshire Chronicle. Il rejoint le Liverpool Echo en 2008 et s’intéresse principalement aux questions relatives au gouvernement local, à la régénération urbaine, au logement et aux enquêtes d’investigation.

JPEG


Beatriz Garcia   / Claire McColgan  
Les politiques culturelles comme outil de développement économique et social

Cette demi-journée est l’occasion de discuter en détail la question centrale de la culture à Liverpool. La thématique culturelle s’est notamment cristallisée ces dernières années autour de l’obtention par la ville du titre de Capitale européenne de la culture en 2008. Beatriz Garcia  , chercheuse à l’université de Liverpool et surtout auteure de l’étude « Impacts 2008 », prend la parole la première pour discuter des causes, conséquences et dynamiques engendrées par l’obtention d’un tel titre. À sa suite, Claire McColgan  , directrice de la culture au City Council de Liverpool, poursuit l’analyse en décrivant comment les pouvoirs publics ont fait de la question culturelle une dimension majeure dans la stratégie politique de Liverpool, notamment dans le cadre de la régénération urbaine et du développement économique.

Beatriz Garcia   a été au cœur des débats sur la culture comme levier de la régénération urbaine. Son travail pionnier sur l’impact culturel et l’héritage de grands événements a fourni un appui solide aux spécialistes de la stratégie urbaine du monde entier. Elle a dirigé et réalisé des projets importants : programme culturel olympique de Sydney en 2000, étude de l’impact de Glasgow Capitale européenne de la culture en 1990 et plus récemment un travail de recherche de référence sur les multiples impacts de Liverpool capitale européenne de la culture en 2008.

Depuis qu’elle a rejoint la Liverpool Culture Company en 2000, il est juste de dire Claire McColgan   a joué un rôle essentiel dans la croissance de la réputation internationale de l’offre culturelle de la ville. Elle a notamment créé et géré le programme culturel de participation du public lorsque Liverpool a été nommée capitale européenne de la culture en 2008 Depuis qu’elle a rejoint la Liverpool Culture Company en 2000, il est juste de dire Claire McColgan   a joué un rôle essentiel dans la croissance de la réputation internationale de l’offre culturelle de la ville. Elle a notamment créé et géré le programme culturel de participation du public lorsque Liverpool a été nommée capitale européenne de la culture en 2008



Jeudi 3 avril

Manchester

Une courte visite du City Council de Manchester nous permet d’admirer une bâtisse impressionnante, mais aussi d’être reçus par Richard Leese en personne, leader du City Council. Cette intervention est l’occasion de faire un tour d’horizon de la stratégie générale de Manchester mais aussi des points essentiels à l’agenda de l’action publique.

JPEG


Jon Corner
MediaCityUK : un « nouveau cœur » pour Manchester.

MediaCityUK est un projet phare : véritable symbole de renouveau de l’activité mais aussi instrument clé du marketing urbain, il suscite autant de fascination que d’interrogations. Lors de cette après-midi en son sein, nous donnerons notamment la parole à Jon Corner, qui en plus d’introduire les enjeux autour d’un tel projet, développera l’activité singulière de The Landing, dont il est directeur, au cours du propos introductif.


Jon Stewart & Stephen Wild

Ian Stewart  , maire honorifique de Salford et Stephen Wild, directeur général du groupe Peel à MediaCity UK, reviendront sur le contexte dans lequel s’est développé le projet avant d’aborder leur vision respective des partenariats publics/privés.


David Wade Smith
Enfin, deux PME, issues de la pépinière d’entreprises de The Landing, exprimeront leur ressenti à l’égard d’un tel complexe et des opportunités dont elles ont pu bénéficier au sein du territoire mancunien.


Kate Dibble
Balade urbaine au cœur de Manchester

La balade urbaine au cœur de Manchester nous aidera à apprécier les ruptures physiques dans une ville qui n’a cessé d’évoluer ces dernières années. Orchestrée par Kate Dibble, cette visite partira d’un centre ville traditionnel et photographique jusqu’aux quartiers laissés pour compte d’Ancoats. De « première banlieue industrialisée au monde » et de réservoir de richesse de Manchester grâce aux industries cotonnières, ce quartier a connu une crise économique très grave. Il emprunte désormais le chemin de la renaissance urbaine.


Alan Clague, Derek Antrobus  , Chris Findley  , Nik Puttnam  , Bernie Vaudrey
Salford : s’adapter à un monde changeant ?

Le cas de Salford est singulier : sur le déclin avant l’arrivée du projet massif MediaCityUK, la ville a depuis connu une évolution pour le moins singulière.
Cette session au City Council de Salford développera des questions essentielles : après la réception officielle par Alan Clague, le maire, Derek Antrobus  , conseiller en planification, détaillera comment Salford a su s’adapter à un environnement changeant et nous dévoilera ses nouvelles ambitions.

Par la suite, Chris Findley   nous présentera les programmes de planification urbaine et notamment la relation entretenue avec l’échelon métropolitain du Greater Manchester. Enfin, Nik Puttnam   et Bernie Vaudrey exposeront respectivement la stratégie d’investissement de Salford sur le long terme et les secteurs et opportunités sur lesquels la ville peut s’appuyer pour poursuivre sa dynamique de développement économique.