Institut des hautes études en aménagement et développement des territoires en Europe

]


Accueil > Cycle de formation > Actualité > En vidéo > L’agriculture française face à la concurrence européenne et mondiale

L’agriculture française face à la concurrence européenne et mondiale

Vincent Chatellier  , est ingénieur de recherche à l’INRA, proposait à l’issue du séminaire sur l’agriculture quelques axes de débat :
- L’avenir de l’agriculture est au milieu du gué, et dans le monde son développement est problématique, ne serait-ce qu’en raison de l’accès à une ressource rare, l’eau. Si l’on se projette à 50 ans, la France à des choses à dire...
- La contribution des agriculteurs, en France, est bien plus hétérogène maintenant. Les agriculteurs vont devenir les entrepreneurs du rural, proposer d’autres services à la société qui les entoure.
- Jusqu’où segmenter et normaliser ? La France, dont l’agriculture a une bonne réputation, ne peut se détourner de ce qu’elle sait faire. Question de tempo : c’est toute la question du glyphosate - normaliser trop, c’est prendre le risque d’un blocage.
- Il faut construire des réussites partagées. Dans certains secteurs, la France est très forte (le champagne, le cognac), et "nulle" dans d’autres. On ne vend pas à la hauteur de ce que l’on fait...


INSERT_HEAD