Institut des hautes études en développement et aménagement des territoires en Europe

]


Accueil > Missions d’étude > Mission d’étude 2018 / Suède

Mission d’étude 2018 / Suède

du 9 au 13 avril

L’espérance de vie en Suède est parmi les plus élevées du monde. Le système de santé y a été radicalement transformé depuis 1980. En quelques décennies, la Suède est passée d’un système très centralisé à l’un des modèles de santé les plus décentralisés. Les gestionnaires de la santé sont élus locaux, et ils sont également responsables du financement du système, ce qui favoriserait la culture des résultats. Ceux-ci sont effectivement au rendez-vous tant à l’aune de l’état sanitaire de la population que de la maîtrise des dépenses. Le modèle suédois est cependant confronté à de vrais défis : accompagner le vieillissement de la population, lutter contre les inégalités de prise en charge dans les territoires, réduire les délais d’attente, etc. Que pouvons-nous apprendre de ce modèle ? Jusqu’à quel point est-il transposable ?

Lundi 9 avril


Introduction au “modèle suédois” :
État-providence, social-démocratie et décentralisation


15h00 - 16h45
Kenneth Nelson  
Histoire et perspective comparée de l’État providence suédois
Cette première conférence exposera les grandes étapes de la construction de l’État- providence suédois et ses évolutions récentes. Nous verrons dans quelle mesure l’intégration de la Suède au processus de mondialisation néolibérale remet en cause les fondements et les composantes d’un “idéal” suédois. Par une étude quantitative et comparée du modèle suédois, l’objectif sera de poser les bases d’une réflexion plus générale sur l’évaluation de ce modèle. Où faut-il donc placer le curseur, entre idéalisation et désacralisation ?


17h00 - 18h45
Erick Svanfeldt
Le système institutionnel suédois et la santé
Les institutions suédoises sont fortement décentralisées. C’est aussi le cas du système de santé, qui est financé et géré principalement par les deux niveaux de collectivités territoriales que sont les communes et les comtés. Plus récemment, le Parlement a autorisé la privatisation des centres de soins gérés par les comtés, ce qui fait encore débat en Suède aujourd’hui. Quelles sont les relations entre les différents niveaux de gouvernance ? Quelle est la répartition des compétences pour les différents domaines de la santé ? Quels sont les enjeux contemporains du modèle institutionnel suédois ?


Mardi 10 avril


Une approche préventive et intégrée des enjeux de santé

8h00 – 9h30
Yves Chantereau  
Conférence mouvante dans Stockholm

Un aperçu topographique et historique de la ville de Stockholm, à travers le regard de l’architecte Yves Chantereau   : du centre historique au récent éco-quartier d’Hammarby en passant par l’un des plus anciens quartiers d’habitat social de la ville. D’un centre-ville historique et d’un central business district aux grandes artères, la ville de Stockholm semble aujourd’hui à la recherche d’une identité plus écologique et sociale en développant ses périphéries. Comment ces changements s’agrègent-ils pour former l’identité de la ville et quelles sont les tendances actuelles ?


9h30 - 10h30
Yves Chantereau  
L’aménagement urbain à la « suédoise » : quelles répercussions sur la santé des usagers
 ?
Cette conférence prolongera la première en abordant les différences de conception de la planification urbaine entre la France et la Suède. Il s’agira également de comprendre comment la santé des habitant.e.s est prise en compte par les politiques d’aménagement en Suède, et de mesurer l’influence du modèle Dahlgren-Whitehead sur la planification urbaine. Cette présentation sera suivie en fin de matinée par une seconde visite, à pied, de l’éco-quartier d’Hammarby Sjöstad.


10h45 – 12h00
Pernilla Hagbert  
La durabilité appliquée au logement : perspectives critiques

La création d’éco-quartiers partout dans le monde repose sur des modèles
similaires : on observe une standardisation et une homogénéisation des réponses politiques aux enjeux du développement durable. L’habitat durable doit être repensé
au-delà des discours dominants, en s’intéressant aux besoins des individus et à
leurs pratiques quotidiennes. Les politiques publiques de développement durable sont-elles bien en adéquation avec l’aspiration croissante des citoyens à vivre dans une société de moindre consommation ? Les enjeux sociaux sont-ils toujours pris en compte dans la conception de politiques environnementales ? Réponses à travers une analyse critique du logement durable dans le quartier d’Hammarby.


12h00 – 12h45
Yves Chantereau  
Visite de l’éco-quartier d’Hammarby Sjöstad

L’éco-quartier d’Hammarby est une véritable référence en Europe en matière d’urbanisme “vert”. Cet éco-quartier vise en effet à créer des cycles écologiques au niveau le plus local possible, par la réduction de la consommation des ressources
naturelles, l’utilisation d’énergies renouvelables, la coopération sociale et la
participation des habitant.e.s, la production locale de denrées alimentaires et enfin la réutilisation et le recyclage des déchets. Le quartier se veut un modèle de planification holistique et intégré.


Répartition en trois groupes


15h00 – 17h00


Groupe 1 : Syndicat Kommunal

Emma Ölmebäck  , Ned Carter   et Rikard Johansson  
Les syndicats face aux enjeux de santé au travail

Le dialogue social reste un des piliers du modèle suédois, avec un taux de syndicalisation atteignant 72% des salarié.e.s, contre 11% en France. L’approche syndicale suédoise est radicalement différente de l’approche française. Pour mieux la comprendre, nous serons accueillis dans les locaux de Kommunal (membre de la confédération syndicale LO), le plus important syndicat suédois par le nombre de ses membres. Un dialogue entre une représentante de Kommunal, un représentant Vårdföretagarna, le syndicat patronal suédois des sociétés privées de soins de santé, et un membre de l’agence gouvernementale SALAR permettra de saisir comment syndicats, municipalités, entreprises et agences nationales se positionnent et interagissent les uns par rapport aux autres, avec un accent particulier sur les enjeux et les revendications actuelles en matière d’environnement au travail.


Groupe 2 : Danderyd University Hospital
Lena Henning  
Les pratiques managériales au sein d’un hôpital

L’hôpital public Danderyd Sjukhus, dans la région de Stockholm, est réputé pour la qualité de son environnement au travail. Nous serons accueillis par la responsable
des ressources humaines et vice-présidente de l’hôpital, qui nous présentera les politiques et actions concrètes mises en place en faveur de la santé au travail. Cette
visite aura pour objet de comprendre comment s’organise le travail des équipes médicales. La question des effets des nouvelles techniques managériales sur les conditions de travail des soignants ainsi que sur la manière de pratiquer les soins sera également évoquée.


Groupe 3 : Afa Försäkring

La prévention dans la sphère professionnelle : le point de vue d’une compagnie d’assurance


18h30 – 21h00 : Debriefing


Mercredi 11 avril


Innovation et Planification urbaine au service de la santé


9h00 - 11h00
Torleif Falk, Svante Torell, Kajsa Ek, Ylva Williams, Camilla Klint, Paul Beatus et Eleonor Eklind Forslin
Le projet Hagastaden, un projet urbain innovant

Hagastaden est l’un des projets de développement urbain les plus étendus et importants de la ville de Stockholm. D’ici 2025, le quartier devrait voir émerger un ensemble d’appartements, de lieux de travail, d’espaces verts ou culturels et de centres scientifiques à la pointe de la recherche en santé. L’enjeu de ce projet est à la fois de construire un nouveau quartier autour d’un pôle de recherche médical innovant tout en reliant un quartier jusqu’alors écarté au reste de la ville. Six acteurs du projet viendront nous présenter leur vision de ce nouveau quartier et nous guideront dans sa visite.


11h15 – 13h15
Jesper Meijling   Lisa Pelling   et Erika Ullberg  
Le New Public Management à l’hôpital

L’hôpital Karolinska est un établissement de soins et un centre universitaire leader en Europe, qui jouit d’une forte réputation internationale. Nya Karolinska Sjukhuset, le nouvel hôpital de Karolinska, est un laboratoire des nouvelles pratiques de management public, aujourd’hui fortement contestées. Les effets du New Public Management sur la conception d’un hôpital, son organisation et le rapport professionnel au soin seront ici abordés dans une perspective critique.


Jeudi 12 avril


L’inclusion à Malmö et à Landskrona

9h00 – 11h00
Lotta Hanson  
Mobilité, projets urbains et inclusion

Cette conférence mouvante nous conduira du quartier Bo01, premier quartier neutre en carbone au monde, à Rosengård, quartier confronté à de nombreuses difficultés sociales. Nous suivrons un aménagement urbain autour d’une ligne de bus reliant les deux quartiers, et faisant figure d’exemple à l’international. A Rosergård, nous rencontrerons les responsables du projet Amiralstaden, initié par la Commission for a socially sustainable Malmö, et nous tenterons de comprendre la manière dont les habitants ont été intégrés au projet de construction, et la dimension inclusive de celui-ci.


11h30 – 13h00
Beata Engels Andersson  , Johanna Söderlund, Elma Radova, Lisa Lundkvist, Safina Kahn, Melinda Malmström et Bessie Regenhardt
École et intégration des migrants

L’école Mosaikskolan accueille des élèves de plus d’une cinquantaine de nationalités différentes, est en mesure de fournir à chacun un enseignement dans sa langue maternelle. Nous serons accueillis par l’équipe du centre de langues de l’école, qui nous présentera les actions concrètes conduites en vue de l’intégration des migrants, au sein de l’école et au-delà. Nous dialoguerons avec elle sur son organisation, ses priorités, et plus largement sur la place des jeunes migrants dans le système éducatif suédois.


14h30 – 15h30
Torkild Strandberg et Christian Alexandersson
Les enjeux d’une ville moyenne

Landskrona est une ville périphérique du comté de Scanie, et compte un peu plus de 30 000 habitants. Ville au passé industriel, Landskrona fait face aujourd’hui à une accumulation de difficultés socio-économiques tels que le vieillissement de sa population, la hausse de l’immigration, ou encore l’augmentation de la précarité. Ces enjeux se sont cristallisés en crise politique et, en 2006, le maire libéral a dû faire coalition avec le parti conservateur d’extrême droite pour diriger la ville. Nous serons accueillis par l’équipe municipale de Landskrona qui évoquera les problématiques actuelles de la Ville. Quels sont les défis contemporains d’une commune périphérique en Suède ? Quelles politiques de régénération urbaine sont mises en œuvre ?


Répartition en trois groupes


16h00 – 17h30

Groupe 1 : Mairie de Landskrona
Senija Fehratovic, Ingrid Borgström et Eva-Lotta Nydahl
L’intégration de toutes et tous au système de santé

Les enjeux liés à une population vieillissante au sein de la commune de Landskrona
La Suède mène une politique particulièrement active vis-à-vis des personnes âgées dépendantes. Les soins à domicile et les établissements pour personnes âgées sont pris en charge par les municipalités. Confrontée au vieillissement de sa population, Landskrona a mis au point une politique originale de prise en charge des personnes âgées, qui a permis de réduire drastiquement leurs séjours hospitaliers et d’accroître leur indépendance.

Groupe 2 : Centre de soins primaires public
Elisabeth Axelsson
Le fonctionnement d’un centre de soins primaire

Les centres de soins primaires sont gérés par les comtés. Ils regroupent les médecins généralistes et plusieurs professions liées au paramédical - des infirmières, des psychologues, des kinésithérapeutes - et sont le premier niveau du parcours de santé, par lequel chaque patient se doit de passer. Nous serons ici accueillis par la responsable d’un centre de soins primaires public, qui nous expliquera son fonctionnement et les enjeux auxquels il fait face.

Groupe 3 : Centre de soins primaires privé
Martin Forsmark
Industrihälsan, un centre de soins primaires privé spécialisé dans les maladies liées au travail

Cette visite sera l’occasion de découvrir le fonctionnement d’un centre de soins primaires privé spécialisé dans les problèmes de santé liés au travail industriel. En effet, le passé industriel de Landskrona, avec un chantier naval qui jusqu’à la fin des années 70 embauchait une grande partie de la population, a eu des conséquences importantes sur la santé de ses habitants.


Débriefing dans le bus


Vendredi 13 avril


Conclusion -Table ronde : Commission for a socially sustainable Malmö

9h00 - 12h00
Anna Balkfors, Sven-Olof Isacsson, Jonas Alwall, Marianne Dock
Reconnecter le social et la santé dans un aménagement urbain intégré : la Commission socially sustainable Malmö

La Commission socially sustainable Malmö a travaillé sur le lien étroit entre la cohésion sociale et la santé. Elle souligne l’importance de considérer ces deux facteurs dans des politiques publiques urbaines intégrées. Forte d’un collectif rassemblant des experts de tous horizons, la commission fournit un diagnostic et des recommandations pour faire de l’aménagement urbain la clef de voûte de l’inclusion. Comment ces recommandations ont été concrètement prises en compte à Malmö ? Peut-on déjà évaluer ces politiques ? Une table-ronde en deux temps nous permettra tout d’abord de rencontrer les principaux instigateurs de ce travail afin de comprendre les enjeux sociaux et territoriaux de Malmö, puis nous nous pencherons sur les réalisations concrètes qui en découlent.


12h00-13h45
Débriefing général autour de Christian Gauffin  


12h00 - 13h45
Christian Gauffin  
Aménagement du territoire et bien-être en Suède

Pour clore cette mission d’études, autour d’un déjeuner au dernier étage de la Turning Torso, nous prendrons de la hauteur et nous reviendrons sur ces cinq jours de découverte des territoires suédois. Pas de thème imposé, mais un débat ouvert au cours duquel Christian Gauffin  , franco-suédois spécialiste de la gouvernance territoriale en Europe dialoguera avec les auditeurs. Ce sera l’occasion de porter un nouveau regard sur les problématiques soulevées par les différentes rencontres de
la mission.


Les intervenants
Lundi après-midi

Kenneth Nelson   est professeur de sociologie et chef de l’unité spécialisée sur les politiques sociales à l’université de Stockholm. Il situe l’État- providence suédois dans une perspective internationale, en adoptant une approche comparée des politiques sociales. Ses nombreuses publications analysent les impacts des politiques sociales en termes de pauvreté, d’inégalité, de santé, d’emploi, de confiance et de bien-être. Il met parfois son expertise à contribution du gouvernement suédois et de diverses organisations internationales, comme la Commission européenne, l’UNICEF, la Banque mondiale, ou l’OMS.

Erik Svanfeldt   est coordinateur international de la division “Santé et aide sociale” de l’Association suédoise des collectivités locales et des régions (SALAR). Il a représenté le SALAR au Conseil supérieur de la Fédération des hôpitaux européens et de la santé (HOPE). Il a travaillé de nombreuses années au niveau municipal, régional, mais aussi national, dans différents ministères. Détenteur d’un master de sciences politiques à l’université d’Uppsala, il a également étudié le français pendant un an à l’université Paul Valéry de Montpellier.

Mardi matin

Yves Chantereau   est un expert reconnu dans le domaine des villes durables ainsi qu’un acteur important des relations économiques entre la Suède et la France. Il est président de la Chambre de commerce France-Suède et vice- président du Lycée français Saint Louis de Stockholm. Nommé chevalier de l’Ordre national du mérite en 2015, c’est un architecte confirmé. Il a été partenaire chez Equator Stockholm (cabinet d’architectes) pendant presque trente ans, et en est président depuis 2016.

Pernilla Hagbert   est docteure en architecture. Sa thèse “A sustainable home ? Reconceptualizing home in a low-impact society” examine les pratiques relatives au logement, les normes et les représentations de la durabilité, et l’adéquation de l’offre de logement durable avec la demande actuelle. Elle est actuellement chercheuse au département de planification urbaine et durable, au sein du Royal institute of technology. Elle s’intéresse aux discours sur la transition durable de la société et au rôle des différents acteurs dans la transition.

Mardi après-midi

Emma Ölmebäck   est responsable de la santé et des soins aux personnes âgées au syndicat des travailleurs municipaux. Elle a précédemment travaillé
au département des politiques de santé au conseil de la ville de Stockholm. Elle est diplômée d’un master en économie.
Ned Carter   est agent principal d’administration au SALAR (Association suédoise des collectivités locales et des régions), spécialisé sur les enjeux liés à l’environnement de travail. Détenteur d’un doctorat en psychologie clinique à l’université d’Uppsala, il est professeur adjoint en ergonomie, au Royal institute of technology, à Stockholm.

Rikard Johansson   est conseiller qualité et éthique à l’Association des fournisseurs de soins privés. Il est également expert au sein de plusieurs comités nationaux suédois sur l’amélioration de la qualité, l’efficacité du système de santé et la e-santé. Il a par ailleurs été pendant 16 ans arbitre international de basketball au plus haut niveau.

Lena Henning   est depuis 2012 responsable des ressources humaines et vice-présidente du Danderyd University Hospital. Diplômée en sciences sociales et en droit, elle a une longue expérience dans les ressources humaines, dans le secteur public mais aussi le secteur privé, puisqu’elle a travaillé pour les entreprises SAS Data, Scandinavian IT Group et Computer Sciences Corporation CSC (aujourd’hui DXC Technology).

Mercredi matin

Torleif Falk est architecte pour la Ville de Stockholm.
Svante Torell coordonne les relations entre les collectivités et les propriétaires publics du projet Hagastaden.
Kajsa Ek gère des projets de développement urbain pour la ville de Stockholm.
Ylva Williams dirige la Stockholm City Foundation, qui vise à renforcer la compétitivité de Stockholm dans les sciences de la vie
Camilla Klint est gestionnaire immobilière, chargée du développement commercial et des transactions immobilières dans le projet Hagastaden
Paul Beatus dirige H2 Health Hub, un espace de coworking stockholmois dédié aux start-ups spécialisées dans la santé.
Eleonor Eklind Forslin est cheffe de projet à Hagastaden.

Jesper Meijling   mène des recherches sur la régulation par le marché, perçue comme norme organisationnelle (marketisation, nouvelles techniques managériales etc.). Il a publié récemment un rapport sur le nouvel Hôpital Nya Karolinska à Stockholm : "Nya Karolinska - ett pilotprojekt för marknadsstyrd vård ?" ("Nya Karolinska - un projet pilote de système de santé marchandisé ?”) (Arena Idé, 2018). Doctorant en histoire du Royal institute of technology, il a initialement une formation d’architecte et d’urbaniste. Il a également été journaliste au sein de la radio publique SR.

Lisa Pelling   est politologue et directrice de recherche au sein du Think Tank suédois indépendant Arena Idé. Fondé par le mouvement syndical suédois, Arena Idé se concentre cette année sur les questions liées à l’organisation et la gestion du secteur de la santé. Lisa Pelling   détient un doctorat de l’université de Vienne sur les migrations transnationales.

Erika Ullberg   est une femme politique sociale-démocrate, cheffe de l’opposition et vice-présidente du comité exécutif du conseil du comté de Stockholm. Elle est active dans la politique des soins de santé du comté depuis 2006. Avant sa carrière politique, elle a travaillé comme directrice de la communication à la Swedish Gas Association. En tant que leader de l’opposition, elle a dirigé un programme avec des experts en organisation, des fournisseurs de soins et des professionnels de la santé pour organiser plus efficacement le système de santé de Stockholm en termes de coûts et de performance.

Jeudi matin
Lotta Hanson   est responsable de la communication à la municipalité de Malmö. Elle coordonne également les visites techniques de la ville en lien avec l’urbanisme durable.

Beata Engels Andersson   est la cheffe du centre des langues à la Mosaikskolan, une école publique à Malmö. Elle est également enseignante. Elle a étudié la pédagogie, la linguistique, et le développement des organisations.

Johanna Söderlund, Elma Radova et Lisa Lundkvist sont toutes trois conseillères pédagogiques et enseignantes superviseures au centre de langues. Leur rôle consiste à aider les écoles publiques à travailler avec les élèves arrivés récemment en Suède via la pratique du suédois comme deuxième langue, l’apprentissage trans-langue et la pédagogie interculturelle. Safina Kahn est professeure de français, Melinda Malmström dirige l’équipe de formation des enseignant.e.s sur l’évaluation et Bessie Regenhardt est conseillère et
formatrice pédagogique en langues.

Jeudi après-midi

Torkild Strandberg est président du conseil municipal depuis 2017. Il est représentant du parti libéral suédois. Il a été membre du Parlement entre 2002 et 2007, et de 2010 à 2014.

Christian Alexandersson est directeur des services de la ville de Landskrona depuis 2017. Entre 2015 et 2016, il était directeur du développement de Landskrona et de 2013 à 2016, il a dirigé Stadsutveckling AB, une agence de développement de la ville à Landskrona. Auparavant, il a dirigé les services de Halmstad, dans l’Ouest de la Suède, entre 2005 et 2008. Il était également président du conseil d’administration du centre scientifique de Halmstad (2006-2008) et membre du conseil de l’université de Halmstad (2007-2010).

Senija Fehratovic est cheffe du département des services sociaux de Landskrona.
Ingrid Borgström est cheffe du département d’un des centres de soins de Landskrona pour les personnes âgées.
Eva-Lotta Nydahl est responsable des soins au sein des maisons de retraite.

Elisabeth Axelsson est responsable du centre de soins primaires Vårdcentralen.

Martin Forsmark est entrepreneur dans le domaine de la santé au travail et de la santé publique. Il dirige aujourd’hui Industrihälsan, un centre de soins primaires privé spécialisé dans les maladies liées au travail. Il détient un master en gestion et économie à l’université de Lund et a également étudié à l’ESCP à Paris. Précédemment consultant chez Price Waterhouse Coopers et PS Provider, il a dirigé de nombreux projets, la plupart en Suède. Il est élu en 2015 “entrepreneur de l’année” par l’association Företagarna pour son engagement dans une commune postindustrielle au service de la santé.

Vendredi matin

Sven-Olof Isacsson a été président de la Commission for a socially sustainable Malmö 2010-2013. C’est un médecin spécialisé en médecine interne et cardiologie. Il a été professeur en médecine sociale et préventive à l’université de Lund, de 1981 à 2001, et chercheur à NIH (USA) de 1974 à 1975 en épidémiologie cardiovasculaire. Aujourd’hui professeur émérite, il a abondamment publié dans le domaine de la santé publique. Il a étudié les systèmes de santé de nombreux pays (Afrique du Sud, Kenya, Australie, Brésil, Argentine, Chili, pays nordiques et Géorgie). Il a également été membre de plusieurs conseils scientifiques en Suède et au sein de la communauté européenne.

Anna Balkfors a coordonné les travaux de la Commission for a socially sustainable Malmö et leur mise en œuvre. Détentrice d’un master de santé publique et d’un master d’étude des médias et de la communication, elle a également été secrétaire de la commission nationale suédoise pour une santé équitable, pour le gouvernement suédois. Elle a longtemps travaillé sur les problématiques de l’équité en santé et du développement durable. Entre 2014 et 2016, elle a dirigé l’Institut pour le développement durable (ISU), qui est rattaché à la fois à la Ville et à l’université de Malmö. Elle travaille aujourd’hui à la mairie de Malmö pour un nouveau département dédié au développement durable. Elle poursuit dans le même temps un doctorat en santé publique, et est également ergothérapeute.

Marianne Dock est architecte au bureau de l’urbanisme de la ville de Malmö. Elle a été impliquée dans la Commission for a social sustainable Malmö et est à la tête du sous-comité national de la planification urbaine pour une vie saine rattaché au réseau des villes-santé de l’OMS. Dernier rapport publié : www.healthycities.se sous le titre de : “Healthy Urban Environment and Design”.

Jonas Alwall est maître de conférences au département d’études urbaines, à l’université de Malmö, et s’intéresse aux enjeux de durabilité sociale, de migrations, de diversité et d’intégration. Il a notamment participé au projet européen CITISPYCE (Combattre les inégalités grâce aux pratiques sociales novatrices, par et pour les jeunes, à travers l’Europe). Il a collaboré à la
réalisation du rapport de la Commission for a social sustainable Malmö.

Christian Gauffin   est consultant franco-suédois spécialiste de la territoriale en Europe. Il a co-fondé en 2012 le réseau BEST, Benchmark Européen des Services publics Territoriaux, un réseau européen de dirigeants de collectivités pour échanger et comparer leurs pratiques, dont il organise et anime les rencontres. Diplômé de Handelshögskolan, Stockholm school of economics, il a travaillé auparavant comme conseiller technique au cabinet du ministre suédois du Logement et de l’aménagement du territoire et comme spécialiste du financement et des aides d’Etat à la direction de l’urbanisme et du logement suédois.


INSERT_HEAD