Institut des hautes études d’aménagement des territoires




Accueil > Médiathèque > Pierre-Henri Tavoillot / Autorité et art politique à (...)


 Pierre-Henri Tavoillot / Autorité et art politique à l’âge démocratique

Est-il encore possible de gouverner à l’âge démocratique ? La mondialisation a réduit les marges de manœuvre, la médiatisation passe au crible tout acte et tout propos, le règne du droit et l’empire de l’économie concurrencent l’action politique, l’individu triomphe du collectif. Dans ce contexte, le vieil art politique semble devenu inutile, impossible, voire nocif … Et pourtant la définition de la démocratie est claire : c’est, selon la fameuse formule d’Abraham Lincoln, « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Mais que reste-t-il de la puissance de gouverner à l’âge hypermoderne ? Le peuple-roi l’aurait-il dévorée ? Entre le spectre de l’impuissance publique et le cauchemar de l’autoritarisme, comment réconcilier la liberté du Demos et l’efficacité du Cratos ?

Pierre-Henri Tavoillot   est agrégé, docteur, il enseigne à la Sorbonne(Faculté des Lettres), où il est aussi professeur délégué à la formation tout au long de la vie. Il est également chargé de cours à Sciences-po et président du Collège de Philosophie. Ses travaux portent sur les âges de la vie ainsi que sur l’autorité et l’art politique à l’âge démocratique. Il a été conseiller auprès du ministre de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur (2000-2002), membre du Conseil national des Programmes (1993-2004) ainsi que du Conseil d’Analyse de la société (près le Premier pinistre, 2004-2013) et du Comité d’éthique du CNRS (COMETS, 2011-2015).
Il intervient régulièrement comme conférencier au sein des entreprises et des collectivités locales.
Parmi ses derniers ouvrages : Comment gouverner un peuple-roi ? Traité nouveau d’art politique (Odile Jacob, 2019) ; De mieux en mieux ET de pire en pire. Chroniques hypermodernes (Odile Jacob, 2017) ; La guerre des générations aura-t-elle lieu ? (en coll. avec Serge Guérin, Calmann-Lévy, 2017) ; L’abeille (et le) philosophe, (en coll. avec F. Tavoillot, Odile Jacob, 2015).