Institut des hautes études en aménagement et développement des territoires en Europe

]


Accueil > Cycle de formation > Cycle 2018 > Session 4 / 17-18 mai / Paris / Reconfigurations de l’État : approches des (...)

Session 4 / 17-18 mai / Paris / Reconfigurations de l’État : approches des États-providence en Europe

Alors que les États-nations se transforment, entre intégration communautaire et montée des pouvoirs territoriaux, selon quelles logiques les modes de gouvernement évoluent-ils ? Comment interviennent les différentes parties prenantes : État, collectivités, agences, entreprises, professionnels, experts, acteurs de la société civile, habitants et usagers ? La gouvernance des États-providence et des systèmes de santé en Europe est un terrain particulièrement riche pour observer les nouveaux modèles d’action publique, entre logiques entrepreneuriales, tentatives de démocratisation et volonté de maîtrise des dépenses publiques.

Jeudi 17 mai


09 :30 – 12 :30
Patrick Le Galès  
Avis de tempête sur les territoires

Les divergences entre territoires se mesurent par les écarts de richesse, les comportements, les dynamiques sociales. Les tensions observables en France, en Europe, mais aussi en Chine ou aux États-Unis révèlent le fait que, pour les États, "l’énergie unificatrice" territoriale n’est pas ou n’est plus une priorité.
A qui profite le crime ? Qui exerce l’autorité politique ? Que devient l’État ? Comment faire des politiques publiques ? Où en est-on de la décentralisation en Europe ? Qu’est-ce que la territorialisation de l’État ? Qui gouverne et qui est gouverné ? Qui gouverne quand personne ne gouverne ? Qu’est-ce que cela signifie pour la santé ou l’hôpital ? Ce sont les thèmes de ce séminaire à vocation comparative.


13 :45 - 15 :15
Patrick Le Lidec  
Politiques de recentralisation financière et recompositions de l’architecture territoriale en France et en Europe

Après un long cycle de décentralisation qui avait débuté durant les années 1970, on a assisté depuis le début des années 2000 à deux phénomènes qui ont fortement transformé les pouvoirs locaux. D’une part, des politiques de renforcement de la coordination budgétaire et fiscale ont été imposées par les pouvoirs centraux aux pouvoirs locaux. D’autre part, des réformes des structures territoriales leur ont également été imposées dans les pays de l’OCDE. Pourquoi et comment se déploient ces politiques dans les pays européens ? Comment affectent-elles la France ?


15 :15 – 16 :45
Henri Lewalle
La coopération européenne en matière de santé

Dans l’Union européenne, la santé relève de la compétence de chaque État membre. Son financement est assuré par des systèmes de sécurité sociale qui relèvent exclusivement de la compétence des États membres. Néanmoins, elle est soumise à l’application des principes de libre circulation des biens, des services et des personnes. La coordination des systèmes de sécurité sociale constitue un instrument de droit social international qui favorise la mobilité des travailleurs et des citoyens au sein de l’UE. Les coopérations entre États dans le domaine de la santé sont encouragées par des dispositifs européens ayant pour origine la jurisprudence de la Cour de justice européenne. Leur développement incarne l’impact positif de l’UE et permet une reconfiguration des fonctions collectives dans des territoires frontaliers traversés par des découpages historiques.


17 :00 – 18 :00
Présentation des ateliers


Vendredi 18 mai


09 :15 – 10 :45
Aurélien Rousseau
Accompagner l’évolution des métiers de soignants.

Les conditions d’exercice professionnel en milieu hospitalier ont radicalement changé du fait de mouvements de fond qui touchent l’hôpital lui-même, les soignants ou encore le rapport de la société avec l’univers hospitalier. Ces évolutions sont en grande partie restée dans l’angle mort des politiques de ressources humaines, alors même l’hôpital public s’est très profondément transformé au cours des quinze dernières années. Elles sont pourtant porteuses d’opportunité, notamment pour mieux inscrire la prise en charge des patients dans une dynamique de parcours et pour repenser l’inscription territoriale de l’hôpital.
L’intervention portera notamment sur le lien « dedans/dehors » entre l’hôpital et son environnement et essaiera de pointer les enjeux essentiels de transformation du système du point de vue des ressources humaines, en montrant qu’il s’agit là d’une condition essentielle pour réussir le déploiement d’une nouvelle organisation territoriale du système de santé.


11 :00 – 12 :30
Emmanuel Henry
Les politiques de santé au travail

Sait-on qu’entre 14 000 et 30 000 nouveaux cas de cancers professionnels se déclarent chaque année ? N’est-il pas surprenant que l’activité économique soit la cause de milliers de malades et de morts et que personne n’en parle ? Comment expliquer qu’à l’exception du scandale de l’amiante, la question des substances toxiques et processus industriels dangereux soit éludée du débat public ? Emmanuel Henry présentera les logiques les mécanismes qui aboutissent à cette invisibilité et montrera la façon dont s’élaborent, en silence, les politiques de santé au travail en France. Il expliquera en quoi les instruments et les dispositifs de gestion des risques professionnels sont aujourd’hui conçus par et pour des experts, ce qui rend leur appropriation par les représentants salariaux et par les citoyens très difficile. Devenus invisibles par méconnaissance, voire par production volontaire d’ignorance scientifique par les industriels, ces risques disparaissent purement et simplement des radars publics, et c’est l’inaction publique qui l’emporte.


14 :15 – 16 :30
Bruno Palier   et Christian Gauffin
Retour de Suède

Débriefing de la mission d’études en Suède en présence de Bruno Pallier et de Christian Gauffin. Les auditeurs commenceront par synthétiser leurs réflexions par petits groupes :

  • ce qui vous a le plus marqué ;
  • ce qui peut nourrir votre pratique professionnelle
  • les interrogations qui restent en suspens ;
  • les points dont vous souhaitez débattre.
    Sur la base de leurs présentations, la discussion s’engagera.

    Les intervenants

Patrick Le Galès   est politiste et sociologue, directeur de recherche CNRS au Centre d’études européennes de Sciences Po, professeur à Sciences Po et Corresponding Fellow of the British Academy. Il vient de recevoir la médaille d’argent du CNRS pour ses travaux. À Sciences Po, il est doyen fondateur de l’École Urbaine et il co-dirige le groupe de recherche « Cities are back in Town ». Il a été chercheur et professeur invité, notamment aux universités d’Oxford, de Milan Bicocca, Northwestern, Bruxelles, au King’s college de Londres, à UCLA, au Max Plank Institute de Cologne, à l’Université de Sao Paulo, au Colegio de Mexico. Il a été le premier codirecteur scientifique de l’IHEDATE en 2000 et est membre de son conseil scientifique. Ses recherches comparatives portent sur les questions de gouvernance, d’action publique et de restructuration de l’État en Europe, sur la formation d’une société de marché, et sur les transformations des villes européennes et des grandes villes mondiales.
Parmi ses publications récentes : Reconfigurating European states in crisis, Oxford University Press, 2017 ; Un monde à la carte, les villes des cadres supérieurs européens, PUF, 2016 ; La gouvernance de la métropole de Mexico (en espagnol), éd. du Colejgo de Mexico 2018 ; L’État recomposé, PUF, 2014 ; L’instrumentation de l’action publique, Presses de Sciences Po, 2014 ; Sociologie de l’action publique, Colin, 2012 ; Le retour des villes européennes, Presses de Sciences Po, 2011.

Patrick Le Lidec   est chargé de recherche CNRS au Centre d’études européennes de Sciences Po et enseignant à l’École urbaine de Sciences Po. Ses principaux thèmes de recherche sont la recomposition de l’État, de la gouvernance territoriale et du pouvoir local, les politiques de décentralisation et de réforme des collectivités territoriales, la sociologie des relations financières État-collectivités territoriales, les transformations du travail politique.
Parmi ses publications : « Politiques de l’organisation. Les nouvelles divisions du travail étatique », (avec P. Bezes), Revue française de science politique, 2016 ; Les mondes du travail politique : Les élus et leurs entourages (avec D. Demazières), Presses Universitaires de Rennes, 2014 ; « Decentralisation and Territorial Reforms in France : How Constitutional Constraints Impact Strategies for Reform » in Changing Federal Constitutions. Lessons from International Comparison, ed. Arthur Benz and Felix Knüpling, Verlag Barbara Budrich, 2012.

Henri Lewalle, licencié en politique économique et sociale et maître en sciences du travail de l’université catholique de Louvain, est un spécialiste des systèmes de santé et tout particulièrement des coopérations transfrontalières en santé dans l’UE. Il coordonne depuis plus de 25 ans les projets Interreg sanitaires et médico-sociaux transfrontaliers franco-belges et au sein de la Grande région. Il est l’auteur de nombreuses publications en matière de sécurité sociale, de systèmes de santé et de coopération transfrontalière. Actuellement chef de mission « définition du panier de soins » au Maroc, il intervient dans diverses formations. Il est notamment chargé d’enseignement à la faculté de droit de l’université catholique de Lille et à l’université de Lorraine et est correspondant d’Espace social européen en matière de politiques européennes de santé.

Aurélien Rousseau, historien de formation, maître des requêtes au Conseil d’Etat, est président-directeur général de la Monnaie de Paris depuis avril 2017. Il a notamment exercé les fonctions de directeur adjoint du cabinet et conseiller social du Premier ministre (2015-2017), après avoir travaillé plusieurs années à la Ville de Paris comme directeur adjoint du cabinet de Bertrand Delanoë puis secrétaire général adjoint de la Ville, en charge notamment de l’aménagement urbain, de l’espace public, du logement et des question métropolitaines. Il a été chargé en mars 2018 par le Premier ministre et la ministre de la santé et des solidarités, d’une mission sur les ressources humaines à l’hôpital. Il enseigne par ailleurs le droit de la ville à l’Ecole urbaine de Sciences Po et a été auditeur de l’IHEDATE en 2005.

Emmanuel Henry est professeur de sociologie à l’université Paris-Dauphine, PSL Research University et chercheur à l’institut de recherches interdisciplinaires en sciences sociales (IRISSO, CNRS). Il développe une sociologie de l’action publique attentive aux inégalités sociales et aux rapports de pouvoir à travers l’étude de différents enjeux de santé publique (santé environnementale et santé au travail), notamment sous l’angle des rapports entre savoirs (et ignorance) scientifiques, expertise et (in-)action publique. Il est l’auteur de Ignorance scientifique et inaction publique. Les politiques de santé au travail, Presses de Sciences Po, 2017 et de Amiante : un scandale improbable. Sociologie d’un problème public, Presses Universitaires de Rennes, 2007. Il a récemment coordonné le Dictionnaire critique de l’expertise. Santé, environnement, travail, Presses de Sciences Po, 2015.

Bruno Palier   est co-directeur du laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP). Directeur de recherche du CNRS à Sciences Po (CEE), il est docteur en science politique, agrégé de sciences sociales et ancien élève de l’Ecole normale supérieure de Fontenay Saint Cloud. Il travaille sur les réformes des systèmes de protection sociale en France et en Europe, et conduit plusieurs projets de recherche sur les politiques d’investissement social, l’européanisation des réformes de la protection sociale, les dualisations sociales en Europe. Il a été professeur invité à l’université de Stockholm au printemps 2009, à l’université Northwestern au printemps 2007 et au centre d’études européennes de l’université Harvard en 2001. Il est professeur honoraire du Welfare state research à l’université d’Odense, South Denmark.

Christian Gauffin est consultant franco-suédois spécialiste de la gestion territoriale en Europe. Il a co-fondé en 2012 le réseau BEST, Benchmark Européen des Services publics Territoriaux, un réseau européen de dirigeants de collectivités pour échanger et comparer leurs pratiques, dont il organise et anime les rencontres. Diplômé de Handelshögskolan, Stockholm school of economics, il a travaillé auparavant comme conseiller technique au cabinet du ministre suédois du logement et de l’aménagement du territoire et comme spécialiste du financement et des aides d’Etat à la direction de l’urbanisme et du logement suédois.


INSERT_HEAD