Exemples de recherches:
  • enfant étranger : les textes contenant «enfant» et/ou «étranger»
  • +enfant étranger : les textes contenant obligatoirement «enfant», éventuellement «étranger»
  • "enfant étranger" : les textes contenant exactement la séquence «enfant étranger»
S’identifier 🔒

L’Annuel 2019 - Géographies de l’argent

Document mis en ligne le 22 septembre 2020

« L’espace et l’argent sont deux grandes « métriques » du monde. Nous sommes des êtres spatiaux, et chaque parcelle de l’espace dans lequel nous évoluons a des coordonnées spécifiques. Mais nous sommes également pris dans une économie de marché où l’argent est l’équivalent universel par excellence, l’opérateur de la mise en nombre du monde. Or, curieusement, ces deux métriques se croisent peu. « Géographies de l’argent » : le rapprochement même de ces deux termes résonne comme une incongruité, comme si entre la géographie, qui représente le monde à travers la carte, et l’argent, qui s’appréhende volontiers à travers la métaphore du circuit, il n’y avait pas vraiment de langage commun. Si nous décomposons notre objet, nous pouvons considérer qu’une géographie de l’argent devrait permettre d’articuler les territoires de la production (où se crée la richesse ?), ceux de la consommation (où dépense-t-on ?), ceux de l’épargne et de l’investissement (où et comment accumule-t-on ?), mais aussi ceux de la finance (où se crée et où va l’argent qui alimente tout le circuit ?). En explorant ces différentes dimensions, l’ambition de ce cycle était d’éclairer les liens et les fractures entre les territoires au prisme des flux monétaires et financiers qui les irriguent. Car si l’argent circule – c’est en ce sens un opérateur d’unification entre les territoires –, il présente aussi une topographie très irrégulière, se concentrant dans certains lieux et en désertant d’autres. Partons donc des différents acteurs reliés par le circuit économique, et de leur inscription spatiale, comme autant de calques sur une carte. La première couche, la plus classique, est celle de la production, de l’activité économique. C’est l’objet de l’économie géographique que d’étudier les déterminants de la localisation des firmes, en fonction de différents critères sur lesquels l’attention s’est successivement portée dans l’histoire de la discipline : la disponibilité des matières premières et de la main d’œuvre, les coûts de transport, la taille des marchés de consommation, les externalités d’agglomération… » (Extrait de l’éditorial de Sandra Moatti.)

L’Annuel 2019 est disponible dans le document PDF ci-dessous :

L’Annuel 2019
PDF - 85.1 Mo
Télécharger