Exemples de recherches:
  • enfant étranger : les textes contenant «enfant» et/ou «étranger»
  • +enfant étranger : les textes contenant obligatoirement «enfant», éventuellement «étranger»
  • "enfant étranger" : les textes contenant exactement la séquence «enfant étranger»
S’identifier 🔒

Ecov

Jean-Baptiste Ray est depuis 2019 directeur études, développement et stratégie d’Ecov, start-up de l’économie sociale et solidaire qui oeuvre pour que "la voiture [devienne] un transport collectif.
Impliqué depuis plus de 15 ans dans de nombreux projets de mobilité Jean-Baptiste Ray a été responsable d’un pôle mobilité d’un cabinet d’ingénierie (ARCADIS) puis consultant indépendant. A partir de 2012, il se spécialise sur le sujet de la mobilité en zones peu denses et sur le covoiturage en particulier (planification, domaine de pertinence, gouvernance, modèles économiques). Il a notamment rédigé le premier article évaluant la masse critique nécessaire pour différentes formes de covoiturage (TRA 2013). Au sein d’Ecov il accompagne les collectivités dans la conception de réseaux de covoiturage tout en apportant une vision large sur les différentes solutions de mobilité en zones peu denses.

  • Conférence(s) 🔒

  • Cycle 2019-2020 Session 4 9 avril 2020 Les attentes des territoires et les diagnostics sur les besoins Comment donner ou redonner plus de mobilité aux habitants en milieu rural... ?
    Dans les zones à faible densité, répondre aux besoins de mobilité des diverses populations et améliorer leurs conditions de déplacement en tenant compte du coût de l’énergie, de l’impact environnemental et des moyens mobilisables par les collectivités aux budgets contraints apparaît de plus en plus comme un enjeu essentiel. Gérer la mobilité en zones peu denses présente cependant de nombreuses complexités : les modes sont moins matures, les coûts à la personne transportée sont élevés du fait d’une densité plus faible et des distances plus grandes et les collectivités locales possèdent moins de moyens d’ingénierie que dans des territoires plus denses.
    Christophe Legroux présentera comment on peut envisager de faire des habitants des alliés, tout en engageant le territoire sur la neutralité carbone liée à la mobilité.
    Jean-Baptiste Ray tentera de clarifier les principales caractéristiques de chaque mode en zone peu dense et son domaine de pertinence en fonction des objectifs poursuivis, en ouvrant sur une proposition de mutualisation à la bonne échelle des moyens d’ingénierie, contractuels et d’exploitation.
    Jean Colard analysera l’accessibilité des zones « périphériques » et peu denses (re)mise en exergue par le mouvement des « gilets jaunes » à travers un cadrage systémique du sujet et une analyse territorialisée de la mobilité des EPCI mettant en lumière l’enjeu des politiques d’aménagement du territoire.
    Camille Thomé montrera que développer la mobilité cyclable dans les territoires peu denses présente autant de potentiel qu’en territoires urbains resserrés, mais que là comme ailleurs, le report modal ne sera jamais significatif sans itinéraires cyclables adaptés. Elle proposera une lecture des maillages structurants de référence et les éléments de politiques cyclables à injecter dans ce type de territoires.
    Accès restreint 🔒