Exemples de recherches:
  • enfant étranger : les textes contenant «enfant» et/ou «étranger»
  • +enfant étranger : les textes contenant obligatoirement «enfant», éventuellement «étranger»
  • "enfant étranger" : les textes contenant exactement la séquence «enfant étranger»
S’identifier 🔒

Patrick Simon est socio-démographe à l’Institut national d’études démographiques (INED) (Paris, France) où il dirige l’unité de recherche " Migrations internationales et minorités " et chercheur associé au Centre d’Etudes Européennes de Sciences Po. Il a coordonné le projet MEDIS sur la mesure des discriminations aux Etats-Unis, Canada, Australie, Grande-Bretagne et Pays-Bas. il est engagé actuellement dans une enquête comparative européenne sur l’intégration des " secondes générations ». Il co-dirige à l’INED l’enquête « Trajectoires et Origines » sur la diversité des populations en France. Expert pour le Conseil de l’Europe (ECRI), il réalise une étude sur le cadre légal, politique et méthodologique de collecte des données dites " ethniques " dans les 43 pays du Conseil.

Publications récentes :

– Meer N., Modood T., Sala Pala V. Simon P. « Cultural diversity, muslims, education in France and in England : two contrasting models in western Europe », in Bank J. (Ed) Routledge International Companion to Multicultural Education, London and NY : Routledge, 2009
– Fassin D., Simon P. « Un objet sans nom : l’introduction des discriminations raciales dans la statistique française », L’Homme, 187-188/ 2008, p.271-294

  • Conférence(s) 🔒

  • Cycle 2017 13 janvier 2017 Le modèle d’intégration à l’épreuve des faits dans la France multiculturelle Il est banal d’affirmer que la France est une société multiculturelle. La plupart des débats politiques et de société de ces trente dernières années sont marqués par cette dimension. Non seulement la « question de l’immigration » s’est imposée au cœur de l’agenda politique, mais la diversité croissante de la population suscite des tensions autour de l’adaptation de la société française. L’actualisation du modèle politique et des représentations collectives, ce que l’on appelle l’identité nationale, est en jeu. Il peut sembler paradoxal que la question multiculturelle suscite tant de débats et de conflits dans un pays où l’immigration est une donnée démographique et politique majeure depuis la fondation de la IIIe République en 1871. A l’aulne de ce siècle et demi d’expérimentation de la diversité, la crise permanente que traverse le modèle d’intégration depuis 30 ans est difficile à décrypter. La présentation se propose d’évaluer le modèle d’intégration à partir des résultats de l’enquête Trajectoires et Origines réalisée par l’Ined et l’Insee, en apportant quelques développements à propos de la Seine Saint Denis, véritable laboratoire où se reconfigure la synthèse multiculturelle. Accès restreint 🔒