Exemples de recherches:
  • enfant étranger : les textes contenant «enfant» et/ou «étranger»
  • +enfant étranger : les textes contenant obligatoirement «enfant», éventuellement «étranger»
  • "enfant étranger" : les textes contenant exactement la séquence «enfant étranger»
S’identifier 🔒

Ambassadeur pour le numérique

Henri Verdier est ambassadeur pour le Numérique depuis octobre 2018. Ancien élève de l’École normale supérieure, il co-fonde et dirige en 1995 la société Cred-M, devenue Odile Jacob Multimédia. En 2007, il rejoint Lagardère Active comme directeur chargé de l’innovation, puis en 2009, l’Institut Télécom comme directeur de la prospective. En 2010, il co-fonde la société MFG-Labs, qu’il quitte en 2012. Membre fondateur du pôle de compétitivité Cap Digital, il en exerce la présidence de 2008 à janvier 2013. De janvier 2013 à septembre 2015, il dirige Etalab, le service du Premier ministre chargé de l’ouverture des données publiques. En 2014, il est nommé administrateur général des Données, puis en 2015 directeur interministériel du numérique et du système d’information et de communication de l’État (DINSIC). Il est ainsi responsable de la mise en place de l’incubateur de services numériques de l’Etat (Beta.gouv.fr) et du dispositif France Connect.
Il a notamment publié : avec Jean-Louis Missika, Le Business de la haine : Internet, la démocratie et les réseaux sociaux (Calmann-Lévy, Paris, 2022) ; avec Pierre Pezziardi, Des Startup d’État à l’État plateforme (Fondation pour l’innovation politique, Paris, 2017), avec Nicolas Colin, L’Âge de la multitude : entreprendre et gouverner après la révolution numérique (Armand Colin, Paris, 2012, réédité 2015).

  • Conférence(s) 🔒

  • Cycle annuel 2022 Session 1 18 mars 2022 Internet, la démocratie et les réseaux sociaux En vingt ans, les réseaux sociaux ont imposé leurs modes d’accès à l’information et changé la nature du débat public. Conçus au service de la publicité comportementale, leurs algorithmes enferment les individus dans des mondes étanches qui interdisent la confrontation des opinions contradictoires et renforcent les préjugés : la désinformation devient la règle, les discours de haine prospèrent et la polarisation politique s’accentue. Ce qui est désormais en péril, c’est la possibilité pour les citoyens de s’accorder sur les faits qui fondent leurs désaccords. Comment réguler les plateformes pour préserver l’espace public de la délibération démocratique ?
    Accès restreint 🔒