Exemples de recherches:
  • enfant étranger : les textes contenant «enfant» et/ou «étranger»
  • +enfant étranger : les textes contenant obligatoirement «enfant», éventuellement «étranger»
  • "enfant étranger" : les textes contenant exactement la séquence «enfant étranger»
S’identifier 🔒

Institut de la Transition Environnementale de Sorbonne Université

Luc Abbadie est professeur émérite à Sorbonne Université où il enseigne l’écologie générale, l’écologie fonctionnelle et la biogéochimie. Il a été directeur scientifique adjoint à l’institut Ecologie-Environnement du CNRS (INEE) et directeur de l’institut de la Transition environnementale de Sorbonne Université (SU-ITE), et il a fondé l’Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris (IEES-Paris). Il a conduit des travaux de recherche sur les cycles du carbone et de l’azote et sur le fonctionnement des sols et des écosystèmes, dans la zone tropicale comme dans la zone tempérée. Il a lancé de nombreux travaux interdisciplinaires dans le domaine de l’environnement et des applications de l’écologie pour la gestion durable de la biodiversité, des ressources naturelles et des écosystèmes (ingénierie écologique) et a piloté un ensemble de recherches en écologie urbaine. Il a récemment travaillé avec Jean Jouzel et tout un groupe d’experts d’origines variées à un rapport rendu à la ministre de l’enseignement supérieur sur la formation aux enjeux de la transition écologique : https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/fr/remise-du-rapport-sensibiliser-et-former-aux-enjeux-de-la-transition-ecologique-et-du-developpement-83903

  • Conférence(s) 🔒

  • Cycle annuel 2022 Session 7 19 janvier 2023 Le système d’enseignement supérieur face au changement global L’impact des activités humaines sur le système terre, capturé par le concept anthropocène, ne fait plus guère débat. Les principaux enjeux et leur caractère systémique méritent cependant d’être rappelés. Au-delà, la mise en mouvement des sociétés pour freiner les évolutions en cours et s’adapter à celles qui ne pourront être évitées suppose des changements profonds de mentalité. Quels savoirs, quelles compétences, quelles valeurs l’éducation devrait-elle transmettre ? Le modèle éducatif actuel, en particulier dans l’enseignement supérieur, est-il à la hauteur de la bifurcation écologique, en termes de programmes, de pédagogie, de formation des formateurs ? Et comment le faire évoluer ? Accès restreint 🔒