Exemples de recherches:
  • enfant étranger : les textes contenant «enfant» et/ou «étranger»
  • +enfant étranger : les textes contenant obligatoirement «enfant», éventuellement «étranger»
  • "enfant étranger" : les textes contenant exactement la séquence «enfant étranger»
S’identifier 🔒

CNRS et Centre des politiques de la Terre

Nathalie Blanc est directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et directrice du Centre des politiques de la Terre. Elle a été directrice de l’UMR CNRS LADYSS (2014-2019). Pionnière de l’éco-critique en France, elle a publié et coordonné des programmes de recherche sur des domaines tels que la nature dans la ville, l’esthétique environnementale et les mobilisations environnementales. Parmi ses recherches récentes figurent le projet CAPADAPT, Soutenir l’adaptation au changement climatique par le renforcement des capacitations citoyennes (ADEME-GICC 2017-2020) et CIVIC ACT sur les croisements entre inégalités socio-environnementales et mobilisations collectives à l’échelle du Grand Paris (université de Paris-Sciences Po).
Elle a publié plusieurs ouvrages, tels que :
Les animaux et la ville, O. Jacob, 2000 ; Vers une esthétique environnementale, Quae, 2008 ; Ecoplasties. Art et environnement, Manuella, 2010, et plus récemment Form, Art, and Environment : Engaging in Sustainability, aux éditions Routledge, 2016.

  • Conférence(s) 🔒

  • Cycle annuel 2021 Session 2 4 février 2021 Incidences spatiales du changement climatique et enjeux d’adaptation Les différents territoires urbains ne sont pas tous exposés de la même façon aux transformations du climat. Si certains sont soumis à des risques accrus, d’autres peuvent y trouver des opportunités. Passage en revue des enjeux et des stratégies d’adaptation. Accès restreint 🔒
  • Coordination scientifique 🔒

  • Cycle 2014 Session 7Villes durables : quel projet social ? 18-19 septembreNantes La conception et la mise en œuvre de la ville durable repose sur des pactes implicites ou explicites entre les habitants, les entreprises et les pouvoirs territoriaux. Derrière les stratégies de ville durable, ce sont sans doute les « contrats sociaux territoriaux » qui se transforment. Triplement si l’on peut dire : d’une part parce qu’on inscrit dans ces pactes des parties prenantes nouvelles —la nature, les générations futures ; d’autre part parce que la portée de ces pactes dépasse les frontières locales dès lors qu’il s’agit de travailler l’empreinte écologique des territoires ; enfin parce que la question sociale est au cœur des enjeux du développement durable. Accès restreint 🔒