Exemples de recherches:
  • enfant étranger : les textes contenant «enfant» et/ou «étranger»
  • +enfant étranger : les textes contenant obligatoirement «enfant», éventuellement «étranger»
  • "enfant étranger" : les textes contenant exactement la séquence «enfant étranger»
S’identifier 🔒
Document mis en ligne le 7 janvier 2021
La médiathèque de l'Ihédate propose une sélection de vidéos, interventions, textes, synthèses, choisie dans les archives de l’institut. Les documents de la médiathèque sont accessibles librement sur notre site Web, n'hésitez pas à référencer ces pages si leur contenu vous intéresse. Les archives de l'Institut contiennent bien plus de documents encore – notamment plus d'un millier de vidéos–, dont l'accès est réservé à nos auditeurs actuels et passés.

Circulations et flux, déplacements et réseaux, mouvements et vies mobiles… ces notions scandent trois âges successifs de la mobilité, formalisant un système sociotechnique cohérent de prise en compte du « transport » dans la fabrique urbaine et territoriale. Ces âges forment paradigmes. Ils supposent invention conceptuelle, boîte à outils, milieu professionnel ad hoc. Leur décodage permet d’en comprendre les héritages, parfois pesants, et de s’en affranchir.
Aujourd’hui, alors que la mobilité est devenue une pratique centrale des sociétés contemporaines, l’impératif écologique commande de changer nos modes de déplacements. Un quatrième âge de la mobilité s’ouvre à nous. Ce sera celui des rythmes, il jouera avec les vitesses et les temporalités. Il aura à construire des dispositifs d’arbitrage et de compromis entre la proximité et la connexion, entre le présentiel et le distanciel.

Les quatre âges de la mobilité - Jean Marc Offner
PDF - 26.5 Mo
Télécharger

Jean-Marc Offner est directeur général de l’a-urba (agence d’urbanisme Bordeaux Aquitaine). Il s’intéresse particulièrement aux questions de mobilité urbaine, de planification territoriale, de gouvernance locale et d’action publique. Formé à la fois à l’ingénierie et aux sciences sociales, il a commencé sa carrière à l’Institut de Recherche des Transports. Il a dirigé le Laboratoire Techniques-Territoires-Sociétés, le Département Aménagement-Transport-Environnement de l’école des Ponts et le Groupement de recherche Réseaux du CNRS. Il est membre du comité de rédaction d’Urbanisme, du Forum des vies mobiles et du Conseil de l’évaluation du Grand Paris Express. Il préside le programme de recherche Popsu ainsi que l’Ecole urbaine de Sciences Po.