Exemples de recherches:
  • enfant étranger : les textes contenant «enfant» et/ou «étranger»
  • +enfant étranger : les textes contenant obligatoirement «enfant», éventuellement «étranger»
  • "enfant étranger" : les textes contenant exactement la séquence «enfant étranger»
S’identifier 🔒

Jacques-François Marchandise

FING

Jacques-François Marchandise est délégué général de la Fondation internet nouvelle génération (Fing), association qu’il a cofondée en 2000 et qui questionne les potentiels et les enjeux de la société numérique.

Prospectiviste, ses principaux travaux portent sur les transformations numériques de la société : mutations des territoires et des villes, transformations de l’action publique et de la démocratie, transition écologique, travail et emploi, éducation, inclusion.

Chercheur associé au CREAD (Rennes) et à l’Institut Mines Telecom, co-titulaire avec Milad Doueihi de la chaire de recherche du Collège des Bernardins « L’Humain au défi du numérique » (2015-2017), il a coordonné le projet de recherche ANR Capacity (Fing-Telecom Bretagne-Rennes2, 2015-2018), portant sur les réalités du pouvoir d’agir à l’ère numérique.

  • Conférence(s) 🔒

  • Cycle annuel 2021 Session 3 8 avril 2021 Résilience et sobriété numérique Hugues Ferreboeuf présentera les travaux qu’il anime dans le cadre de Shift Project sur la sobriété numérique : quel est l’impact environnemental souvent sous-estimé du numérique ; comment les "effets rebonds » amplifient cet impact ; comment définir et déployer la sobriété numérique ; quel rôle peuvent jouer les politiques locales ?
    Jacques-François Marchandise, délégué général de la FING, interviendra sur le thème de la dépendance numérique des territoires, et présentera, en s’appuyant sur des exemples concrets, une approche « capacités-résilience » des systèmes techniques face aux situations de crise ou d’urgence, fondée sur une double opposition : systèmes optimisés et pointus vs systèmes plus simples mais robustes ; systèmes fermés vs systèmes ouverts et débrayables.
    Accès restreint 🔒
  • Cycle 2018 8 novembre 2018 Numérique et territoires Cette première séquence propose un cadre de compréhension des mutations territoriales dans un monde traversé par le numérique. Elle vise à partager quelques repères sur les enjeux et les acteurs concernés et à engager les auditeurs dans une écoute active nourrie de leurs propres expériences et questionnements. Accès restreint 🔒
  • Séquence collaborative Temps d’échanges visant à partager les connaissances et les questionnements des auditeurs sur le thème de la session, et à faire des liens avec les sessions précédentes du cycle.
  • Cycle 2018 8 novembre 2018 Données personnelles et collectives : les data, objets frontières du territoire Les données ne sont plus le seul fait des experts, informaticiens et statisticiens, elles sont devenues des objets politiques, économiques et sociaux : leurs producteurs sont plus hétérogènes que jamais, leurs usages décloisonnent les silos des entreprises et des administrations. Fortement territorialisées, elles jouent un rôle accru dans les choix d’aménagement, le développement des services et la fabrique des politiques publiques. Cette séquence permet une première focale sur les données personnelles et particulièrement le « self data » : comment articuler donner personnelles et collectives en lien avec des projets territoriaux ? Accès restreint 🔒
  • Coordination scientifique 🔒

  • Cycle 2018 Session 8Transition numérique, territoires et bien-être 8-9 novembre 2018 Paris L’irruption du numérique est porteuse de transformations politiques et sociales dans les territoires : il y bouleverse les jeux d’acteurs, renouvelle la représentation, la connaissance, le pilotage et les usages du territoire, rend possibles de nouveaux services, crée de nouvelles opportunités de développement économique et de localisation des activités, etc. Mais les finalités du numérique ne sont pas écrites d’avance. À cet égard, l’usage des données, en particulier des données de santé, constitue un formidable enjeu. Elles peuvent favoriser le décloisonnement des politiques sectorielles, les progrès en épidémiologie, la mobilisation collective et le débat démocratique. Mais elles font aussi surgir le spectre d’une société de la transparence absolue, multipliant les dispositifs de contrôle des pratiques individuelles et privatisant les bénéfices de l’exploitation des données. avec Willy Allègre, Marie Coirié, Fabien Coutant, Enguerrand Halbran, Sylvie Kermabon, Jacques-François Marchandise Accès restreint 🔒
  • Cycle annuel 2022 Session 6Numérique et développement endogène des territoires Du 13 au 14 octobre 2022 A l’heure où le numérique est devenu « obligatoire », on constate malheureusement que les territoires investissent prioritairement dans l’amélioration de la connexion et de l’équipement, délaissant les enjeux de l’apprentissage. Cette session s’interrogera sur les conditions nécessaires pour que le numérique renforce le développement endogène des territoires plutôt que la déterritorialisation, autour de deux enjeux : celui de la transformation des données en connaissances utiles au territoire et celui des compétences. Derrière la question lancinante de la « littératie numérique » s’en cachent plusieurs autres : à quelles conditions le numérique peut-il favoriser l’accès à l’éducation et à la formation quel que soit son lieu de résidence ? Comment peut-il contribuer à la capacitation des habitants, à la reconnaissance des savoir-faire et à la vitalité démocratique ? Comment les compétences numériques peuvent-elles être mise au service du développement local ?