Exemples de recherches:
  • enfant étranger : les textes contenant «enfant» et/ou «étranger»
  • +enfant étranger : les textes contenant obligatoirement «enfant», éventuellement «étranger»
  • "enfant étranger" : les textes contenant exactement la séquence «enfant étranger»
S’identifier 🔒

Conseil d’État

Cyril Roger-Lacan, Conseiller d’Etat, consacre depuis 25 ans sa carrière aux services publics essentiels, à l’environnement et à la transition écologique. Ancien élève de l’École normale supérieure et de l’École nationale d’administration, agrégé de sciences économiques et sociales, il est membre du Conseil d’État depuis 1991. Il a créé et dirigé Tilia (2012-2020), entreprise franco-allemande de référence dans le domaine des projets innovants de transition énergétique et de modernisation des services publics territoriaux, aujourd’hui active dans quinze pays. Auparavant, il avait notamment initié la première concession de service public en Chine (Chengdu, 1998), et dirigé les activités de Veolia, dans vingt pays européens, en qualité de directeur général pour l’Europe (2000-2008). Membre et contributeur de nombreuses instances, il a notamment été rapporteur public au Conseil d’État, spécialisé dans les sujets d’urbanisme, d’environnement, de régulation et de responsabilité publique et présidé le groupe d’experts sur la gouvernance de l’énergie du Débat national sur la transition énergétique (2014). Il est l’auteur de plus de trente articles ou contributions scientifiques consacrés à ces thèmes, sur lesquels il a également conduit des travaux de recherche appliquée, en particulier pour la Commission Européenne.

  • Conférence(s) 🔒

  • Cycle 2020 Session 5 18 juin 2020 La thermique, clef de voûte des transitions énergétiques urbaines en Europe ? Modèles économiques et défis de transformation Souvent négligée dans le débat énergétique, la chaleur représente 50% de l’énergie que nous consommons, contre 27% pour les transports et 23% pour l’électricité. Energie locale par excellence, car elle se transporte mal, elle est le principal débouché des ressources énergétiques locales, et constitue, a fortiori dans les pays où l’électricité est décarbonée, le principal levier de décarbonation des territoires, avant les transports. Mais les réseaux de chaleur et de froid, dont le modèle a changé du tout au tout en vingt ans, sont également le cœur des futurs « smart grids ». Les réseaux de chaleur permettent en effet d’articuler différentes sources et échelles de production, de gérer à un coût modéré l’intermittence électrique à travers les pompes à chaleur, les cogénérations et l’inertie des bâtiments, et de favoriser les échanges énergétiques à travers un système local intégré. L’exposé analysera, à partir notamment du cas de Paris Saclay, l’enjeu de ces nouveaux modèles et leurs facteurs clefs de succès. Accès restreint 🔒
  • Cycle 2020 Session 5 18 juin 2020 Transition, territoires et services publics de réseaux : les enjeux techniques, économiques et institutionnels d’une révolution progressive La transition énergétique se joue pour l’essentiel dans les territoires, où de nouvelles cohérences s’inventent entre production, réseaux et efficacité énergétique. Et où de nouveaux liens se créent avec les autres cycles et grands services publics : cycles de l’eau et des déchets, urbanisme, aménagement et mobilités. C’est à l’échelle locale que les transformations du système énergétique peuvent viser et atteindre ensemble quatre objectifs : la maîtrise du coût d’approvisionnement, la réduction de l’empreinte environnementale, la résilience du territoire et la valorisation de ses ressources énergétiques.
    Ce basculement vers une logique de développement décentralisée des systèmes énergétiques est graduelle mais irréversible. Elle remet progressivement en cause l’ensemble des modèles historiques d’organisation des services publics de réseaux en Europe, mais oblige également à revisiter l’héritage des réformes structurelles qui ont transformé les marchés européens de l’énergie au tournant des années 2000. Trop souvent conçue sous l’angle exclusif de l’innovation technique, notamment digitale, il s’agit en réalité d’une transformation plus radicale, qui ne peut s’opérer que par des changements de culture et d’organisation qui vont au-delà des services concernés, et engagent notamment les usagers et un ensemble plus large d’enjeux territoriaux.
    Cette première séance, introduisant l’ensemble de la session, aura pour but de discerner, faits et exemples à l’appui, les tendances de fond qui sont à l’œuvre dans les systèmes énergétiques locaux et les autres grands services publics de réseaux, et d’identifier ce qui peut concourir, de façon tangible et dans le respect de l’ordre de mérite économique des différentes actions, à transformer les territoires pour faire progresser ensemble les services publics et la transition énergétique.
    Accès restreint 🔒