Exemples de recherches:
  • enfant étranger : les textes contenant «enfant» et/ou «étranger»
  • +enfant étranger : les textes contenant obligatoirement «enfant», éventuellement «étranger»
  • "enfant étranger" : les textes contenant exactement la séquence «enfant étranger»
S’identifier 🔒

IFSTTAR

Caroline Gallez est directrice de recherche à l’IFSTTAR au sein du Laboratoire Ville Mobilité Transport. Elle s’intéresse à la mobilité, à ses représentations, à ses pratiques et aux politiques publiques qui l’organisent et la régulent, notamment à l’échelle des espaces urbanisés. Titulaire d’un doctorat en sciences économiques et économétrie (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) et habilitée à diriger des recherches en aménagement de l’espace et urbanisme (Université Paris-Est), elle mobilise une approche pluridisciplinaire pour éclairer les relations entre les « manières de voir » et les « manières d’agir » sur la mobilité. Ses recherches ont notamment porté sur l’évolution des politiques de mobilité urbaine, les relations entre intercommunalités et transports publics urbains, la coordination entre transport et urbanisme, les inégalités d’accès aux aménités urbaines, les stratégies d’action locales pour la transition énergétique. Elle dirige l’école doctorale Ville, Transports et Territoires d’Université Paris-Est.

  • Conférence(s) 🔒

  • 19 décembre 2019 Paris Session 2 / Gouvernance, régulations et financement des mobilités 19-20 décembre 2019 / Paris La gouvernance des systèmes de transports articule une dimension nationale (et européenne) avec une couverture jusqu’ici très partielle du territoire par des autorités organisatrices décentralisées. Dans un contexte d’approche plus systémique et de recherche d’une cohérence accrue des régulations à l’échelle des bassins de vie, la session présentera et interrogera les nouveautés de la LOM, en la replaçant dans son contexte historique. Elle s’attachera également au rôle de l’Europe (politiques de concurrence, mais aussi réseaux trans-européens, interopérabilité) et situera le modèle français par rapport à celui de grands pays voisins. Enfin, les politiques spécifiques nécessitées par le changement de paradigme écologique seront mises en débat, tels que la progressivité des politiques tarifaires, normatives et fiscales permettant de passer d’un équilibre ancien à un équilibre nouveau ; la prise en compte des dimensions sociales et des critères d’équité ; les modes de financement des transports collectifs ; la planification et la programmation des infrastructures, ainsi que la tarification de leur usage, les expérimentations et les conditions de leur généralisation.