Exemples de recherches:
  • enfant étranger : les textes contenant «enfant» et/ou «étranger»
  • +enfant étranger : les textes contenant obligatoirement «enfant», éventuellement «étranger»
  • "enfant étranger" : les textes contenant exactement la séquence «enfant étranger»
S’identifier 🔒

ACADIE

Martin Vanier est géographe et consultant chez Acadie. Après une thèse consacrée à l’industrie de la bonneterie à Troyes, ses travaux ont porté sur la géographie urbaine, les métropoles et les espaces périurbains. Il a enseigné à l’Institut d’Urbanisme de Lyon (1991-1997) et à l’Université du Québec à Montréal (1998) et a été professeur à l’Université de Grenoble. Il a cofondé l’UMR PACTE à Grenoble et dirigé son laboratoire « Territoires » (2003-2007). Il a été le conseiller scientifique du dernier programme de prospective de la Datar (CGET), « Territoire 2040 ». Il est particulièrement sensible aux questions de prospective et de gouvernance.

Derniers ouvrages parus :
– Demain les territoires. Capitalisme réticulaire et espace politique, Ed. Hermann, 2015
Villes, territoires, réversibilité, Éditions Hermann, 2012.

  • Conférence(s) 🔒

  • Cycle 2017 15 septembre 2017 Réseaux débordants, territoires encadrants ? Changer notre lecture des scènes de l’aménagement de la France en Europe Alors que le principe de territorialisation s’impose comme l’alpha et l’omega des politiques publiques, les territoires n’ont en réalité jamais été autant « outrepassés » et « débordés » par les réseaux d’infrastructure et de services. Comment articuler la puissance des réseaux et le pouvoir des territoires, aux différentes échelles ? Comment ouvrir de nouveaux espaces politiques dans une société bousculée par le « capitalisme réticulaire » ? Accès restreint 🔒
  • Coordination scientifique 🔒

  • Cycle 2017 Session 6L’univers des réseaux : des territoires structurés ou débordés ? 14-15 septembre 2017 Paris Les territoires sont structurés, irrigués, drainés par des réseaux physiques, qui transportent bien plus que de l’énergie, des marchandises ou des données. En France, le paysage est tenu par quelques grandes entreprises, publiques ou privées, qui se partagent le monde des réseaux, selon des logiques monopolistiques de droit ou de fait. avec Isabelle Baraud-Serfaty, Olivier Grabette, Stéphane Grumbach, Jean-Louis Guigou, François Hamet, Nicolas Quinones Gil, Christophe Ripert, Michel Savy, Martin Vanier Accès restreint 🔒
  • Cycle 2016 Session 3Quelle démocratie des réseaux ? 10 - 11 marsParis En apparence, les réseaux ne souffrent pas la discussion : ils répondent à des impératifs techniques et économiques. Pourtant, les différents réseaux sont saisis par des demandes, des exigences et des évolutions d’usage qui conduisent les maîtrises d’ouvrage à s’inscrire dans des dispositifs de communication, de concertation, de débat public, voire de coproduction. Après l’ère de la domination technique, les réseaux sont-ils désormais en capacité d’accueillir une diversité d’usages et de composer, voire de coproduire avec eux ? Accès restreint 🔒
  • Cycle 2015 Session 6Entreprises, régions et transition écologique 24-25 septembreNord-Pas-de-Calais La région Nord-Pas-de-Calais présente deux caractéristiques particulières : d’une part, elle est l’un des rares territoires en France où l’on trouve un milieu économique et social local structuré et actif, d’autre part elle s’est engagée dans une politique ambitieuse de transition énergétique, à l’initiative du patronat et des collectivités locales. La transition énergétique et écologique est-elle une planche de salut pour un territoire qui a fortement souffert du déclin des industries traditionnelles et qui a subi fortement le choc de la crise économique depuis 2008 ? Cette session sera l’occasion d’approcher la politique économique des régions et d’étudier le rapport entreprises/territoires au prisme de la question environnementale. Accès restreint 🔒