Exemples de recherches:
  • enfant étranger : les textes contenant «enfant» et/ou «étranger»
  • +enfant étranger : les textes contenant obligatoirement «enfant», éventuellement «étranger»
  • "enfant étranger" : les textes contenant exactement la séquence «enfant étranger»
S’identifier 🔒

Cycle Mob 2020-2021

Territoires et mobilités
Bouger, décarboner : faut-il choisir ?

Au moment même où la mobilité est devenue une pratique centrale des sociétés contemporaines, l’impératif écologique impose de changer nos modes de déplacements. Le secteur des transports est aujourd’hui le deuxième émetteur de gaz à effet de serre au niveau mondial après celui de l’énergie, et ses émissions continuent de croître fortement. Dans le même temps, la mobilité est considérée comme un droit, voire parfois une injonction, étant la condition de l’accès à la plupart des activités sociales et du fonctionnement des systèmes productifs. Comment gérer les tensions entre ce droit et l’urgence écologique ?

La crise sanitaire a récemment considérablement bousculé le champ des mobilités : restrictions des déplacements, respect des règles de distanciation physique, adaptation des espaces publics, évolution des choix modaux, réorganisation des activités productives, montée en puissance du télétravail : autant de facteurs dont il faudra évaluer la portée. Pour autant, la crise n’a pas fondamentalement changé les enjeux redoutables auxquels nous faisons face, en termes de cohésion sociétale, de réchauffement climatique, et les mobilités demeurent au cœur de ces problématiques. Nous avons dix ans devant nous pour mettre en place des changements qui fassent baisser de 40% nos émissions, tout en renforçant les solidarités territoriales et sociales. La crise des gilets jaunes nous a montré la difficulté de la tâche. Nous avons collectivement des choix à faire. Quels sont les ressorts de ces choix et quelles sont les options possibles ? Comment avancer (enfin) vers une « mobilité décarbonée » ? Serons-nous poussés à « ralentir », et quelles pourraient en être les conséquences sur les territoires et les modes de vie ? Quels systèmes d’opportunités et de contraintes mettre en place pour décarboner les déplacements associés à nos consommations et nos productions ? Qui seront les perdants et les gagnants ? Comment aider les plus fragiles ? Comment financer cette transition ? Par quels dispositifs peut-on la mettre en débat et la construire avec les citoyens ?

Ce sont les questions auxquelles nous tenterons de répondre, en faisant appel à des experts, chercheurs et acteurs de terrain de premier plan. Nous chercherons également à valoriser la diversité des points de vue et des expériences apportés par les auditrices et auditeurs, en constituant un lieu d’apprentissage collectif, pour des mobilités plus sobres et plus inclusives.

Programme du cycle « Territoires et mobilités » 2020-2021
PDF - 2.4 Mo
Télécharger
Présentation des coordinateurs de sessions - Cycle des hautes étude territoires et mobilités 2020-2021
PDF - 330.2 ko
Télécharger
  • Conférence inaugurale Mercredi 18 novembre Paris Karima Delli Commission des transports et du tourisme au Parlement européen La séance inaugurale accueille la nouvelle promotion autour de la marraine de la promotion, Karima Delli, eurodéputée EELV et présidente de la commission des transports et du tourisme au Parlement européen. Accès restreint 🔒
  • Session 1Pour un aggiornamento des politiques de mobilité : problème de cap ou de boussole ? 03-04 décembre 2020 Webconférence Jean-Marc Offner A-urba La mobilité structure l’organisation de nos espace-temps. Mais trop centrées sur des objectifs d’offre, d’infrastructures et d’innovation technique, les politiques de mobilité peinent à appréhender les caractéristiques et l’évolution de la demande de déplacement. Comment concilier l’enjeu social d’accessibilité de chacun aux aménités et l’enjeu environnemental de la neutralité carbone ? En quoi la mise en cohérence de ces enjeux suppose-t-elle de faire évoluer le logiciel des politiques publiques de mobilités ? Cette première session permettra aux auditeurs de décoder les boîtes à outils conceptuelles et méthodologiques qui formatent les politiques de mobilité et d’actualiser leurs enjeux. Elle soulignera le rôle décisif des territoires qui constituent aujourd’hui les laboratoires des nouveaux paradigmes en émergence. avec Yves Crozet, Laure Dumas, Aurore Fabre Landry, Caroline Gallez, Antonio Gonzalez, Manon Loisel, Jean-Marc Offner, François Perron, François Poupard, Guillaume Pouyanne, Clément Rossignol Puech Accès restreint 🔒
  • Session 2Mobilités des villes, mobilités des champs : mêmes combats ? Du 28 au 29 janvier 2021 Marseille Anne Aguiléra Université Gustave Eiffel, Laboratoire Ville Mobilité Transport Jean Coldefy TRANSDEV Les enjeux de la transition des mobilités individuelles se posent de manière très différente dans les cœurs d’agglomération, denses en activités et en transports en commun, dans les vastes espaces périurbains et dans les zones très peu denses et faiblement habitées. Comment gérer la transition climatique et en assurer l’acceptabilité, en préservant l’équité territoriale ? A partir d’une approche par les pratiques et les aspirations des Français (en termes de localisation résidentielle, de consommation, de rapport au travail, aux loisirs), cette session permettra d’identifier les marges de manœuvre pour une mobilité bas carbone, en se penchant notamment sur le renouveau des mobilités actives et les perspectives des modes alternatifs à la route dans les différents types de territoires. Elle mobilisera les témoignages d’acteurs de grandes villes et de territoires de faibles densités. L’essor du numérique et ses implications (télétravail, e-commerce, nouveaux services de mobilité, véhicule autonome…) fera l’objet d’une attention particulière. Accès restreint 🔒
  • Session 3Mobilités décarbonées : quelles régulations, quelle gouvernance et quels nouveaux modes de financements ? Du 11 au 12 mars 2021 Paris Philippe Duron Ihédate, COI Stéphane Chanut Cerema Le report modal n’a pas de prix… mais il a un coût ! Sur quelles bases fonder les arbitrages financiers, quelles régulations, et quels systèmes de gouvernance mettre en œuvre pour faire avancer la décarbonation ? Peut-on encore se payer des grands projets ? Cette session abordera les enjeux de gouvernance et de régulation multi-échelles, des bassins de mobilité dessinés par la LOM au rôle de l’Europe (politiques de concurrence, mais aussi réseaux trans-européens, interopérabilité, green new deal), tout en faisant ressortir les spécificités du modèle français par rapport à celui de grands pays voisins. Les politiques spécifiques nécessitées par le changement de paradigme écologique seront mises en débat, tels que la progressivité des politiques tarifaires, normatives et fiscales permettant de passer d’un équilibre ancien à un équilibre nouveau ; la prise en compte des dimensions sociales et des critères d’équité ; les modes de financement des transports collectifs ; la planification et la programmation des infrastructures, ainsi que la tarification de leur usage. Accès restreint 🔒
  • Mission d’étude : Anvers et Bruxelles Du 14 au 16 avril 2021 Anvers et Bruxelles Florent Le Nechet Université Paris-Est Marne-la-Vallée Michel Savy Université Paris-Est La Belgique est un pays particulier en Europe pour évoquer les questions de décarbonation du transport et des évolutions des modes de vie. Au cœur des échanges économiques européens et siège des principales institutions européennes, laboratoire de formes de gouvernances complexes, ce pays constitue un excellent terrain pour étudier comment les acteurs des mobilités et de l’aménagement envisagent les multiples transitions en cours.
    Premier temps du voyage : Anvers, un des plus grands ports d’Europe, capitale économique de la Flandre, offre des exemples très concrets de la capacité d’innovation des acteurs privés comme publics, au moment où le transport de marchandises s’adapte à des changements importants à la fois dans les modes de consommation et dans les contraintes règlementaires du transport. Anvers est aussi à la pointe de la réflexion sur le « transit oriented development », autrement dit, la capacité à concevoir une meilleure articulation entre le développement des réseaux de transports et l’ensemble des politiques urbaines.
    Deuxième temps du voyage : Bruxelles, capitale de la Belgique (avec des projets structurants comme le RER devant entrer en service sous sa forme complète en 2025 ; l’implication dans le projet de Liaison Seine-Escaut pour développer le transport fluvial ; des dispositifs intéressants de concertation et d’innovation sociale), est aussi capitale de l’Union européenne. A l’heure du « green new deal », la législation et l’investissement européens sont au cœur des stratégies de long terme pour découpler transport et émissions de CO2.
    Accès restreint 🔒
  • Session 4Mobilité de longue distance et chaines d’approvisionnement : quelles marges de manœuvre ? Du 6 au 7 mai 2021 Paris Barbara Dalibard Société internationale de télécommunication aéronautique (SITA) Michel Savy Université Paris-Est Cette session abordera à la fois les mobilités de longue distance de personnes et la logistique (des chaines de valeurs mondialisées à la logistique urbaine). Ces sujets seront replacés dans leur contexte global, celui d’une circulation croissante des personnes pour le tourisme, les affaires, mais aussi le travail quotidien (grands mobiles), et celui de l’échange intensif à longue ou très longue distance de composants matériels et de produits entrant dans des chaînes de valeur globalisées. Les scénarios possibles (et en partie engagés) de rétraction de ces chaînes de valeur logistiques et de limitation, volontaire ou non, des flux de personnes seront envisagés, tout comme des scénarios alternatifs portant par exemple sur la substitution des télécommunications aux déplacements physiques, la globalisation économique par les données, la montée en puissance du transport fluvial et/ou la relocalisation spatiale des systèmes productifs à proximité des marchés de consommation. Accès restreint 🔒
  • Session 5Demain, tous opérateurs de mobilité ? Du 3 au 4 juin 2021 Paris Christophe Midler Centre de Recherche en gestion – I3, Académie des Technologies Pierre Veltz Président du conseil scientifique de l'Ihédate Comment les grands opérateurs (publics et privés) actuels envisagent-ils les enjeux sociaux et environnementaux posés à travers ce cycle ? Qui seront les grands opérateurs des mobilités demain ? En la matière, tous les métiers sont redéfinis, tous les rôles sont redistribués : les métiers du transport étaient des métiers d’objets et d’infrastructures, ils deviennent des métiers de service et de gestion d’évènements ; l’automobile et le transport collectif étaient deux mondes séparés, désormais les modes sont intégrés, de manière à répondre à une demande globale, intermodale, de manière flexible et individualisée. Face à ces évolutions, quel sera le rôle des autorités organisatrices de la mobilité ? Quelle sera leur capacité à avoir prise sur les acteurs publics et privés, acteurs traditionnels et acteurs du numérique ? Comment la planification intègre-t-elle ces nouveaux jeux d’acteurs ? Accès restreint 🔒
  • Ateliers Du 30 juin au 1er juillet 2021 France Manon Loisel Agence Partie Prenante Les ateliers se tiennent en groupes restreints. Ils déclinent une problématique située, proposée à la réflexion des auditeurs par un organisme ou une collectivité partenaire. Il est demandé aux auditeurs de fournir dans ce cadre un travail collectif original qui fait l’objet d’une restitution lors de la séance finale. Accès restreint 🔒
  • Clotûre du cycle Vendredi 2 juillet 2021 Paris Les auditeurs présentent leurs travaux collectifs et tirent le bilan du cycle. Accès restreint 🔒
  • Inscription & frais de participation au cycle L’Ihédate se réserve la possibilité d’adapter ce calendrier si les conditions sanitaires l’imposent. En cas de restriction des circulations transfrontalières, la mission d’étude se déroulera en France.
    La campagne de recrutement s’achèvera le 25 septembre 2020.
    Chaque candidat doit adresser une lettre de candidature et un CV à la direction de l’Ihédate par voie électronique :
    candidatures-cycleMob@ihedate.org
    Les tarifs
    • 4 500 euros pour les partenaires
    • 5 500 euros pour les administrations, collectivités, associations et syndicats, presse, indépendants non partenaires
    • 8 000 euros pour les entreprises privées, publiques et EPIC non partenaires
    Ihedate_Conditions Générales de la Formation Cycles annuel 2021 et thématique 2020-2021
    PDF - 432.3 ko
    Télécharger
    Accès restreint 🔒

Les auditrices et les auditeurs

  • Vincent GAUTHERON
    CGT
  • Victor Alonso
    Ministère de la Transition écologique et solidaire
  • Pierre Yves Appert
    Ministère de la Transition écologique et solidaire
  • Sandrine Azemard
    SNCF
  • Thierry Barrandon
    UIMM Lyon
  • Grégory Bertrand
    Enedis
  • François Cantinaud
    Toulouse Logistique urbaine
  • Etienne Catz
    Transdev
  • Olivier Caussanel
    Direction générale de la Gendarmerie nationale
  • Anne-Sophie Cochelin
    Enedis
  • Jonas Cohen
    Région Nouvelle-Aquitaine
  • Vincent Durand Escribe
    Conseil national des professions de l'automobile
  • Jacques Eliez
    CGT
  • Mehdi Essaidi
    Capgemini
  • Gwenola Ferran Rocchi
    Communauté d'agglomération de Cergy Pontoise
  • Guillaume Godart
    Transdev
  • Vivien Isoard
    Vinci
  • François Jeanjean
    APRR
  • Francois Landais
    VNF
  • Charles-Eric Lemaignen
    GART/Orléans Métropole
  • Bénédicte Levionnais
    Nantes Métropole
  • Christophe Merlin
    DREAL Auvergne-Rhône-Alpes
  • Emilie Molino
    Kisio (Groupe Keolis)
  • Céline Mouvet
    Ministère de la Transition écologique et solidaire
  • Dominique Romann
    FNAUT Pays de la Loire
  • Sophie Rousselle-Danet
    SNCF Réseau
  • Laurent Serrus
    DREAL Nouvelle-Aquitaine
  • Didier Sorel
    Banque des territoires
  • Carole Teissedre
    SNCF Réseau
  • Olivier Thirion
    DREAL Bourgogne-Franche-Comté
  • Thibauld Thuillez
    Banque des territoires
  • Xavier Turck
    Région Nouvelle-Aquitaine
  • Zineb Zouaoui
    Bird Rides France